Lady Helen, Tome 1 : Le club des mauvais jours d'Alison Goodman

Londres, avril 1812. Lady Helen s apprête à faire son entrée à la cour. La jeune orpheline est encore sous la tutelle de son oncle et de sa tante qui veillent à étouffer chez elle tout écart pouvant rappeler la réputation sulfureuse de sa mère. Helen fait alors la connaissance du ténébreux Lord Carlston, qui revient juste d exil après avoir été soupçonné du meurtre de sa femme. Elle est piquée par la curiosité, d autant qu’il promet de lui faire des révélations sur elle-même et sa mère et que d étranges faits surviennent alors : des bonnes disparaissent, des meurtres sanglants sont commis. Mais la jeune fille est loin de soupçonner l’existence de démons viciés, des Abuseurs, qui se nourrissent de l énergie humaine. Bientôt sonnera l heure de l Abuseur Suprême traînant dans son sillage une véritable Terreur. Lord Carlston appartient au Club des Mauvais jours, une police secrète parallèle qui a juré de protéger l humanité de ces démons. Dotée d une énergie et de dons particuliers, Helen est appelée à les rejoindre. La miniature que sa mère lui a donnée suffira-t-elle à la protéger ? Helen doit choisir entre une vie faite de privilèges et d insouciance ou basculer dans un monde terrifiant mais aussi passionnant où les démons s invitent dans les soirées mondaines.

Cette saga je l’ai vu passer un million de fois sur les réseaux, elle est resté très longtemps dans ma wishlist et dans ma PAL. Grâce à mon amie Amanda je me suis enfin décidée à la sortir et me plonger dans cet univers, à force d’en parler elle m’en donné encore plus envie, il était vraiment temps que je m’y mette. D’ailleurs si tu passes par là merci de m’avoir un peu forcée la main pour lire ce premier tome hein! Tu sais à quel point j’apprécie fortement cette saga maintenant haha!

Autant le dire tout de suite, ce premier tome fut un énorme coup de cœur! J’ai absolument tout aimé. Je regrette une seule chose dans cette lecture, c’est de ne pas l’avoir lu plus tôt! Comment ai je pus faire pour ne pas l’avoir sorti plus tôt de ma pal? Je vous le demande! Ca m’arrive très souvent d’ailleurs ça, je ne sais pas vous mais moi personnellement ça m’arrive énormément! Tu finis le livre et tu te demande comment tu as pu tenir autant de temps sans ce livre haha..

D’habitude, je ne supporte pas les romans avec des chapitres qui sont hyper longs! J’en lis bien évidemment je ne m’arrête pas à ça mais je ne supporte pas ça! Ça me gonfle, j’ai l’impression de ne pas avancer, ça prend 50 pages tu te demandes pourquoi etc… Étrangement ici ça ne m’a absolument pas dérangé du tout! Bien au contraire! J’ai vraiment pris plaisir à chaque chapitre , à chaque page! Une vraie merveille de 576 pages que je ne regrette vraiment pas d’avoir lu!

En plus des chapitres longs, j’ai beaucoup de mai également avec les romans écrit à la troisième personne. Je vous en ai déjà parler dans plusieurs chroniques. J’ai vraiment du mal avec ce genre de romans. J’ai comme l’impression d’être totalement détaché de l’histoire, ce qui fait que j’ai beaucoup de mal à m’attacher aux personnages.. Enfin, je ne sais pas si ça vous fait cette sensation mais en tout as moi c’est vraiment quelque chose qui me gêne en général. Et bien devinez quoi? Ici ça ne m’a pas dérangé le moins du monde! C’est bien la première fois qu’en lisant un roman écrit à la troisième personne je ne ressens pas cette gêne et ça fait plaisir!

L’écriture de l’auteure est, je pense, responsable de ça! J’ai complètement adhérer à sa plume. Conquise dès les premières pages, je savais quasiment tout de suite que ce roman serait un coup de cœur. Et mon intuition ne se trompe jamais. Ce fut un véritable coup de cœur. Au moment où j’écris cette chronique, j’ai déjà lu le deuxième tome (On voit bien la meuf hyper en retard dans ses chroniques n’est ce pas?), et bien je peux vous dire que le deuxième tome renforce encore plus le coup de cœur que j’ai sur cette saga!

Concernant les personnages, je suis littéralement tombée amoureuse d’Helen, malgré que ce soit une Lady du XIXème siècle, elle ne se laisse pas faire et à du caractère tout en étant hyper attachante et touchante. Je me suis énormément attachée à elle et quand j’aurais terminé la saga, elle fera partie des personnages livresques qui vont affreusement me manquer. J’ai adoré aussi le personnage de Darby, la femme de chambre d’Helen. Elle est toute mignonne et attachante. Et puis son amitié avec Helen est vraiment adorable. Par contre, mon personnage coup de cœur reste et restera quoi qu’il arrive notre cher Lord Carlston. Mon dieu si vous saviez à quel point je suis tombée amoureuse de ce personnage! Toute cette part de mystère autour de lui le rend si fascinant, si intriguant! JE dois dire que c’est le personnage le plus mystérieux que j’ai pu rencontrés, même à la fin de ce premier tome on ne sait toujours pas ce qui a donné cette réputation si horrible. Il reste un mystère entier et c’est autant perturbant que fascinant. Et puis sa relation naissante avec Helen au fur et à mesure que les pages défilent ahhhh quel bonheur! Il a tout un tas d’autres personnages importants ou non, j’en ai pas mal détesté d’ailleurs d’autre ne m’ont pas dérangés mais je ne vous en dis pas plus je vous laisse découvrir ça!

L’histoire que l’auteure nous propose est tout simplement incroyable! Je la trouve tellement originale et passionnante! On va être plongé en plein cœur de l’Angleterre du XIXème siècle, là où le mal; les Abuseurs, est présent et une secte secrète; Le club des mauvais jours composé des Vigilants; fait tout pour l’éradiquer. Au début l’intrigue met un peu de temps à se mettre en place mais je trouve que c’est nécessaire pour qu’on comprenne parfaitement bien toute l’histoire de base! L’univers est relativement complexe tout de même et c’est important de pouvoir bien connaitre le contexte etc. On va donc vivre cette aventure aux côtés d’Helen, parfois j’avais même l’impression d’être à côté d’elle, on découvre l’existence des Abuseurs en même temps qu’elle, les pouvoirs qu’ont les Vigilants en même temps qu’elle, le Club des Mauvais jours, la découverte qu’elle même est une Vigilante. Tout ça on le découvre au fur et à mesure que l’histoire avance et en même temps qu’elle. Ce qui fait qu’on se sent vraiment attaché à l’histoire. Enfin pour ma part, c’est la sensation que j’ai eu en lisant ce roman. Je dois avouer que quelques passages m’ont gêner, façon de parler. Etant donné que nous sommes en plein dans les années 1800, vous pensez bien qu’à cette époque, la femme avait un rôle très particulier.. Mais j’ai aimé voir Helen aller au dessus des codes de la société de son époque.

Vous l’aurez compris, Lady Helen, fait parti de mes sagas préférées, mes sagas chouchous. Le genre de saga que je pourrais relire plusieurs fois tout en ayant l’impression de redécouvrir cet univers si riche, si intriguant et si passionnant! C’est une saga qui mérite vraiment d’être lue. Avec ce premier tome l’auteure a su nous en dire assez tout en gardant une part de mystère, histoire de nous donner envie de découvrir la suite. Et pour avoir déjà lu le tome deux au moment où je vous écris, je peux vous dire que je suis passé par toutes les émotions!


Une réflexion sur “Lady Helen, Tome 1 : Le club des mauvais jours d'Alison Goodman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s