Le conte des Parias de Makoto Hoshino

En cette fin du 19e siècle, deux êtres solitaires vivent chacun de leur côté dans un recoin de Londres, la grouillante capitale de l’immense Empire britannique. L’un est un diable, revenu de tout, qui n’attend plus rien de la vie ; l’autre est une petite orpheline enjouée malgré les terribles vicissitudes de la vie. Puis un jour, leurs chemins se croisent et ces deux reclus décident de lier leurs destins et de partir à l’aventure.

C’était une des sorties du mois de Mars que j’attendais le plus! J’ai de suite été attiré par la couverture que je trouve vraiment très belle. Elle nous donne envie de se pencher sur le manga. Le résumé a fini le travail. Lorsque j’ai lu le résumé pour la première fois, j’étais vraiment genre « il me le faut ». Il me fallait vraiment, j’avais tellement hâte de pouvoir lire ce manga. Le pitch m’a plu directement et je savais avant même de le lire que j’allais vraiment beaucoup aimé cette lecture.

Et bien ça n’a pas loupé. Ce premier tome fut un vrai coup de coeur. Du début à la fin, j’ai adoré cette histoire. J’ai vraiment tout aimé durant ma lecture. Les personnages, l’univers, l’intrigue etc tout absolument tout m’a plu. Le coup de crayon du mangaka également. Je l’ai trouvé hyper fin, un vrai plaisir pour les yeux. Les émotions sont bien retranscrites à travers les visages des personnages, le trait est fin, ce n’est pas grossier et je trouve que ça rend magnifiquement bien à la lecture.

On va suivre le personnage de Wisteria, une jeune orpheline qui vit à Londres en pleine 19ème siècle. Elle vit seule, enchainée dans un pauvre grenier, elle qui est « l’esclave » du prêtre. Marbas, quant à lui, est un diable invisible pour la plupart des humains, immortel.. L’un comme l’autre cont solitaires et vont trouver du réconfort chez l’autre. Marbas découvre que Wisteria peut la voir et voit comment elle est traité. Il décide de passer la voir là où elle habite et finit par s’attacher à elle. Et ensemble ils décident de lier leurs destins l’un à l’autre et de partir ensemble.

J’ai adoré le personnage de Marbas. Il a beau être un diable je l’ai trouvé vraiment hyper attachant. Il est immortel et clairement on voit qu’il est blasé de son existence. Lui même le dit qu’il a fait le tour de tout ce qu’il pouvait faire. En même temps être immortel ça doit être ennuyant à force.. Surtout qu’il n’a pas besoin de sommeil ni de se nourrir. Wisteria m’a énormément touché. Cette jeune orpheline m’a vraiment fait beaucoup de peine au début du manga. Voir comment elle est traité ça m’a vraiment arraché le coeur. Mais heureusement pour elle que Marbas est là. Il va finir par la sauver à un certain prix malheureusement. Mais on sent le lien fort qui les unis tous les deux et Marbas a beau dire qu’il s’agit du lien du contrat qui est plus fort que tout, on sent très bien que non ce n’est pas ça. J’ai hâte de voir leur relation évoluer par la suite. Et puis la façon qu’il a de prendre soin d’elle c’est vraiment touchant à voir. Je les aime beaucoup ces deux là!

Ce premier tome est plein de promesses. Je sens que je vais prendre un plaisir incroyable à suivre les aventures de Marbas et Wisteria. L’univers me plait, l’ambiance me plait, les personnages me plait. Vraiment ce premier tome est un gros gros coup de coeur. J’ai hâte de lire le second tome et voir ce qu’il va leur arrivé. D’ailleurs je m’en vais le lire de ce pas!

J’ai le même ressenti qu’après avoir lu le premier tome si ce n’est plus. Je suis définitivement en amour pour cet univers et ces personnages. Une de mes meilleures découvertes en ce début d’année. C’était une sortie que j’attendais vraiment et j’en attendais beaucoup. Je ne suis clairement pas déçue et c’est à la hauteur de mes espérances si ce n’est même plus c’est pour vous dire!

Dans ce second tome, on retrouve Marbas et Wisteria durant leur périple à travers l’Angleterre. Leur aventure n’est clairement pas de tout repos. Marbas doit souvent prendre sa forme humaine et ça le fatigue énormément. De plus, Wisteria étant aveugle, lui demande de décrire tout ce qu’il voit. Mais encore ça c’est les inconvénients pas trop embêtant. Par contre quand les ennuis arrivent là c’est autre chose.. Les chevaliers de l’ordre de l’épée sont aux trousses de Marbas malgré que le frère de Wisteria, Snow, les ai laissé partir sans rien dire. Ce qui n’annonce clairement rien de bon pour eux…

Le lien entre Marbas et Wisteria continue de se renforcer. Marbas va même jusqu’a ressentir de la jalousie lorsque d’autres personnes se rapprochent de Wisteria. Malgré tout ce qu’il peut dire, il l’a clairement pris son sous aile pour le plus grand bonheur de Wisteria d’ailleurs. Elle est toujours aussi touchante et attachante d’ailleurs cette petite. Elle s’émerveille parfois devant pas grand chose ce qui l’a rend attendrissante. La relation entre ces deux là c’est vraiment quelque chose et j’adore les suivre ensemble. On découvre un nouveau diable comme Marbas, pas très longtemps, mais je sens qu’on le reverra par la suite, du moins je l’espère. Le peu qu’on l’a vu j’ai beaucoup aimé son personnage.

L’intrigue est toujours aussi palpitante. L’univers du manga est toujours aussi fascinant. C’est vraiment une de mes plus belles découvertes en ce début d’année. Je vais attendre chaque sortie de tome avec une grande impatience. Je me suis vraiment attaché en un rien de temps à ce manga. Un véritable coup de foudre. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite surtout au vue de ce qu’il se passe à la fin. Je sens que le périple de nos protagonistes va être semé d’embuches!


Une réflexion sur “Le conte des Parias de Makoto Hoshino

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s