Sayonara Miniskirt de Aoi Makino

Autrefois membre d’un groupe de J-pop, Nina a vécu une agression au couteau lors d’une rencontre avec des fans et ne s’en est jamais remise. Elle décide de retourner au collège mais sous une apparence plus masculine en coupant ses cheveux et en portant l’uniforme des garçons. À la suite d’une vague d’agressions envers les filles, les élèves du collège échangent entre eux sur le sujet.

De base, je ne suis vraiment pas porté sur les shojos, c’est même un genre de manga que j’éloigne vraiment de moi. Je ne suis absolument pas la cible pour ce genre de manga mais alors vraiment pas du tout. Je trouve que très souvent, et là je parle vraiment selon mon avis à moi et mon impression puisque je n’en lis pas, c’est assez gnan gnan, rempli d’amour cul cul etc. C’est vraiment mon avis personnel sur le genre attention je ne suis pas les gens qui en lisent bien au contraire! Mais, j’avoue que de temps en temps je me laisse tenter quand le titre me donne vraiment envie. Et le peu de shojo que j’ai lu, à chaque fois ce fut une excellente lecture. Sayonara Miniskirt est un shojo qui me faisait vraiment beaucoup trop envie. Le résumé a clairement attisé ma curiosité comme jamais et j’avais hâte de me plonger dedans. Et bien contre toute attente, non seulement j’ai énormément apprécié l’histoire mais en plus ce fut un coup de coeur!

Je tiens, tout d’abord, à souligner la beauté des couvertures. Je trouve qu’elles sont vraiment incroyablement belles. Elles donnent envie de se plonger dedans. C’est important d’avoir une belle couverture, je ne cesserais de le dire, mais c’est ce que le lecteur voir en premier alors c’est important d’avoir une belle couverture qui attire l’oeil du lecteur. Et ici ça fonctionne parfaitement bien, j’aime beaucoup les petits éléments brillants qui ajoute ce petit truc en plus!

Dans ce manga, on va suivre le quotidien de Nian, une jeune fille qui va à l’école habillé avec l’uniforme de garçon. Elle a troqué la jupe contre le pantalon. Mais au final derrière ça elle cache un terrible secret. Un drame semble être survenu dans sa vie et elle garde ça bien secrètement. Elle soigne son apparence pour ressembler le plus possible à un garçon.. On se demande donc ce qu’elle a subi pour en arriver là…

Ce que j’ai le plus aimer dans ce premier tome c’est que malgré que ce soit un shojo, que ça parle des idols etc on a le côté un peu thriller qui apporte quelque chose en plus. On a le mystère qui est maintenu, on doit découvrir qui est le fameux agresseur qui sévit dans la ville. J’ai trouvé que le rythme était bien soutenu, on a vraiment le mystère qui plane au dessus du personnage et de ce qui lui est arrivé pour qu’elle en arrive là. Lorsque l’on arrive à la fin et qu’on a la preuve de l’identité de l’agresseur j’ai personnellement du mal à penser que ce soit si facile et surtout que ce soit cette personne! Pour moi c’est trop facile, trop évident, pour que ce soit lui, j’en doute fortement et j’ai d’ailleurs très hâte de découvrir la suite dans le second tome!

Ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus également c’est les messages qu’il dégage. Dedans on parle l’harcèlement sexuel. On parle des attouchements dans les transports en commun, la culpabilité que les femmes et les jeunes filles ressentent devant cette situation, alors qu’elles n’ont en aucun cas besoin de la ressentir puisqu’elles n’y sont pour rien.. On parle également de la peur qu’elles sont lorsqu’elles rentrent chez elle le soir seule par exemple.. J’ai trouvé ça absolument génial le fait d’en parler, c’est tellement un message fort et important. C’est rare de le voir dans un manga mais c’est vraiment important d’en parler. Une femme porte une jupe pour son plaisir à elle, pas pour plaire aux hommes et ce n’est pas la tenue qui justifie quoi que ce soit.

Ce premier tome m’a littéralement conquise, j’ai été surprise de ma lecture. L’intrigue est hyper prenante, les personnages sont vraiment très intéressants à suivre. Le message qu’il dégage est fort et important. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de ce manga. Cette série s’annonce palpitante et pleine de surprises vivement!

J’avais eu un énorme coup de coeur pour le premier tome. Et bien je peux vous dire qu’il en est de même pour ce second tome. Je n’aurais pas cru du tout que j’aurais autant apprécié ce manga mais au final c’est un vrai coup de coeur, une vraie révélation et une incroyable découverte. L’histoire est palpitante, hyper intéressante, traite de sujet importants et fort, les personnages sont parfaitement bien travaillés et sont très intéressants à suivre.

Lors de ma lecture du premier tome, on nous laisse penser quelque chose sur un des personnages. Mais comme je l’ai dit dans ma chronique du premier opus, c’était beaucoup trop facile pour que ce soit vraiment cette personne. C’était beaucoup trop évident dès le premier tome pour que ce soit vraiment lui le coupable. Et quelle surprise de découvrir que j’avais raison haha. Découvrir le coupable aussi tôt dans le manga n’a clairement aucun interêt pour l’histoire, elle perdrait clairement tout son charme. Imaginez dans un film d’horreur dès la 15ème minute vous savez qui est le tueur, et bien c’est nul. Ici c’est pareil au final. Je suis ravie de voir que mon instinct ne m’a pas lâché pour le coup.

L’histoire est toujours aussi prenante. J’aime beaucoup le mystère qui plane autour de l’agresseur. On est là à chercher des indices, des paroles que l’on peut interpréter différemment et qui pourrait nous envoyer sur la piste du coupable. Mais je sens que lorsque l’on aura le fin mot de l’histoire on va tomber de haut, j’en ai bien l’impression.. Je me pose un milliard de question et bien évidemment je n’ai pas les réponses mais il me tarde de les avoir! La suite s’annonce clairement intéressante et puis cette fin m’a beaucoup fait de peine… J’ai vraiment eu un gros pincement au coeur..

Le message du manga est toujours aussi fort et engagé. Et rien que pour ça ce manga mérite clairement du succès. On parle de l’harcèlement que les femmes peuvent subir dans les transports en commun ou encore dans la rue. Qui n’a jamais eu peur de prendre le métro ou le train seule.. Ou encore devoir changer de tenue parce que certains mecs ne savent pas se comporter correctement et sont de véritables porcs? Je trouve que d’en parler à travers un manga est important et rien que pour ça j’aime ce manga énormément.

J’ai déjà beaucoup trop hâte de découvrir plus dans le troisième tome. Je sens que l’on n’est clairement pas au bout de nos surprises avec ce manga. C’est vraiment un vrai plaisir de découvrir chaque tome, j’attends la suite avec beaucoup d’impatience. J’espère que l’on ne devra pas attendre trop longtemps avant la prochaine sortie! Il me faut des réponses!


Une réflexion sur “Sayonara Miniskirt de Aoi Makino

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s