Il était une fois Wanda de Alan Alfredo Degay

Wanda regarde sa bague de fiançailles. Elle observe les éclats de diamant se réfléchir sur la fenêtre du train. Elle est magnifique. Après Boris, c’est ce qu’elle détient de plus précieux. Elle a tout fait pour la sauver des révoltes bolchéviques. Le jour où ils avaient pillé leur appartement de Saint-Pétersbourg, elle avait glissé la bague d’Igor dans son corsage. Au moins, elle était certaine que les émeutiers ne l’emporteraient pas sans elle. Elle réfléchit. Ce train est son destin. Elle a l’impression d’avoir déjà vécu ce moment, comme un rêve qu’elle réalise. Ce paysage qui défile, elle l’a déjà vu. Cette langue française des voyageurs, elle l’a déjà entendue, et elle la parle et la comprend depuis ses années à Lausanne. Ce réconfort qu’elle espère trouver en France, elle l’a déjà ressenti. Comme si tout avait été écrit. Serait-ce le début d’une vie nouvelle ?

J’ai eu l’occasion de lire Le Blues du pêcheur du même auteur, j’avais vraiment beaucoup aimé ma lecture bien que ce ne soit pas le genre de roman que je lis d’habitude. Je suis clairement sortie de ma zone de confort et parfois ça fait du bien. J’avais vraiment été charmée par la plume de l’auteur et l’intensité du roman. Alors lorsqu’il m’a proposé de m’envoyer un exemplaire de son dernier roman, je ne pouvais refuser. J’avais vraiment hâte de pouvoir le lire et le découvrir. Et encore une fois, je suis sortie de ma zone de confort avec Il était une fois Wanda.

J’ai vraiment été ravie d’avoir pu le lire. Encore une fois l’auteur m’a embarqué avec ses mots. Sa plume est vraiment d’une justesse comme rarement je n’en ai lu. Sa plume est merveilleuse, c’est beau à lire. L’intensité ressentie durant la lecture est vraiment incroyable. Même si le roman ne fait que 142 pages, ça se lit vraiment très vite, on dévore les pages avec avidité. Et on arrive bien trop vite à la fin. Cette lecture est un véritable voyage dans le temps, on se retrouve plongé dans le Paris des années 1920 et on va notamment croisé de célèbres personnages.

Dans ce roman, on va suivre le personnage de Wanda, une expatriée russe qui débarque à Paris avec son fils Boris. Après que les bolchéviques ont pris d’assaut la ville de Saint Petersbourg, ils sont saccagés l’appartement de Wanda et ont embarqués avec eux les bijoux mais surtout le maris de Wanda, Igor. Elle fuit donc à Paris là où elle espère commencer une nouvelle vie. Elle arrive à faire libérer son mari qui la rejoint à Paris. Mais la vie parisienne qui l’a faisait tant rêver ne va pas forcément se passer comme elle l’espérait. Mais Wanda ne ce laissera pas abattre et compte bien rebondir!

J’ai énormément aimé le personnage de Wanda. Je me suis beaucoup attaché à elle. Ce que j’ai le plus apprécié, c’est son évolution au fil des pages. Petit à petit elle prend son indépendance, elle s’affirme de plus en plus pour devenir enfin véritablement elle même. Elle n’a pas eu une vie facile, fuir son pays ne doit pas être facile à vivre. De plus, la vie avec son mari Igor n’est pas de tout repos non plus. Bien qu’au début, Igor agit comme un homme, où leur relation est belle. Le problème c’est qu’il sombre vite dans l’alcool etc. La déchéance commence. Et c’est à partir de là qu’elle va apprendre à voler de ses propres ailes petit à petit. Elle passe d’une jeune femme assez fragile à une femme forte et libre, qui assume totalement ses choix. Et ça j’ai vraiment beaucoup aimé.

On découvre en suivant Wanda, de nombreux personnages connus, tel que Jean Cocteau ou encore Colette. C’est vraiment très plaisant de les découvrir. Et par la même occasion, on découvre également le monde de l’art. On baigne littéralement dedans. Wanda peint des toiles à Montparnasse, quartier où l’art règne. C’est grâce à ça qu’elle va finir par voler de ses propres ailes, ça va littéralement la changer. Et puis découvrir le monde de l’art de « l’intérieur ». Un monde qui m’est totalement inconnu mais un monde fascinant et très plaisant à découvrir.

Cette lecture m’a pas mal marquée mais je ne saurais pas vraiment dire le pourquoi du comment. Tout ce que je sais c’est qu’elle m’a marqué dans le bon sens. C’était une lecture vraiment intense niveau émotion avec une écriture merveilleusement belle. Tout est écrit avec justesse, les descriptions, le cadre de l’histoire, vraiment tout est parfaitement bien écrit. On ressent les émotions que les personnages ressentent, nous même lecteurs ressentons tout un tas d’émotions à travers les mots. C’est une des plus belles plumes que j’ai pu lire dans ma vie. Si je devais avoir un point négatif à soulever ça serait le fait que ce soit trop court. J’en aurais voulu encore et encore tant c’était beau, c’était fort, c’était magnifique. Si vous ne connaissez pas cet auteur, je ne peux que vous encourager à découvrir ses romans, vous ne serez pas déçu.


Une réflexion sur “Il était une fois Wanda de Alan Alfredo Degay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s