Au nom des Dieux – Fracture, Acte 1 : Désirer la Ténèbre de Gautier Durrieu de Madron

Rassemblés en bas âge par un vieux mentor énigmatique, Julie, Lucas et Salia ont été entraînés depuis le début à devenir des demi-dieux accomplis. Toute leur vie a été préparée dans un seul but : servir la volonté de leurs parents divins, et gagner une place dans leurs panthéons une fois leur légende accomplie. Du moins, c’est ainsi qu’on leur avait présenté les choses avant qu’une simple mission de routine ne leur échappe complètement…
Lancés à la poursuite d’un autre demi-dieu disparu, ils se retrouvent embarqués presque un siècle plus tôt, en pleine Seconde Guerre Mondiale. Un voyage dans la trame du temps, auxquels même eux n’auraient pu être préparés… et qui pourrait changer à jamais le fil de l’Histoire. Mais après tout, que pourrait-il arriver de mal à des demi-dieux projetés sous l’occupation nazie ?
Car voilà qu’un murmure s’éveille dans la toile du Destin : Trois jeunes âmes, formées depuis leur plus tendre enfance à accomplir le destin qui leur a été tracé. Trois héritiers à la recherche d’un quatrième que tout le monde semble rechercher. Trois êtres qui finiront par défier un Empire qui se voulait millénaire.

J’ai déjà découvert la plume de Gautier avec sa duologie Au nom des Dieux, une saga que j’avais énormément apprécié et qui m’avait vraiment conquise au plus haut point. D’ailleurs, si vous ne connaissez pas, je vous invite fortement à y jeter un oeil. Elle en vaut largement le coup. Bref, revenons à nos moutons. Il m’a proposé de découvrir son nouveau roman. Et comme j’avais vraiment apprécié les précédents, je n’ai pas hésité une seule seconde et j’ai foncé. J’étais vraiment impatiente de pouvoir le lire et de retrouver sa plume. Résultat: j’ai dévoré les 500 pages en un rien de temps et j’ai énormément aimé ma lecture!

On va suivre les personnages de Julie, Lucas et Salia, tous les trois ont été rassemblés dès leur plus jeune âge par Arnold, leur vieux mentor assez énigmatique. Ces trois personnes sont en vérité des fils de divinités et ont été entraînés toute leur vie pour devenir des demi-dieux accomplis. Tout bascule pour eux lorsqu’ils sont à la recherche d’un demi-dieux disparu et qu’ils se retrouvent tous les trois embarqués en pleine Seconde guerre mondiale! Un voyage dans le temps qui pourrait faire basculer l’Histoire et changer le fil du temps.. Bien qu’ils n’étaient absolument pas préparé à ce voyage quelque peu particulier, ils vont devoir mettre tout en oeuvre pour contrecarrer les plans de ce quatrième demi-dieu…

Je vous avoue que dès la première page du prologue, je sentais que j’allais énormément apprécier cette histoire! Et ça n’a pas loupé. Dès la première page on est immergé dans cet univers absolument incroyable. Une fois le nez dedans, on a vraiment du mal à lâcher le roman. A chaque fois que je devais poser ma liseuse pour X raison, j’avais beaucoup de mal et je ne pouvais m’empêcher de la trainer partout, histoire de pourvoir continuer à lire tranquillement. En même temps, c’est ce genre de romans que j’aime par dessus tout, ceux qui vous emportent tellement loin que plus rien n’existe autour de vous tant vous êtes pris dans l’histoire. Dans ce roman, c’est impossible de s’ennuyer, il n’y pas de longueurs, tout s’enchaîne avec une fluidité que les pages défilent à toute vitesse.

Retrouver la plume de l’auteur fut vraiment génial. J’aime tellement ce genre de plume. C’est parfaitement bien écrit, c’est fluide, c’est addictif, que demander de plus? D’ailleurs, on sent tout le travail effectué pour le roman. Déjà toute la partie historique avec la Seconde guerre mondiale avec ses différentes batailles, De Gaulle et compagnie. Il faut bien évidemment que tout soit avéré pour la crédibilité de l’histoire. Et puis il y la partie mythologie qui demande beaucoup de travail également. C’est quelque chose qui a du vraiment demander énormément de temps et je tiens à le souligner. Vraiment le travail abattu pour cette histoire est vraiment fou. Je trouve d’ailleurs que c’est ce qui rend la lecture aussi passionnante. C’est surtout le côté mythologie qui m’a le plus intéressée. J’adore ce thème dans n’importe quel roman et même dans la vie de tous les jours. C’est vraiment quelque chose qui me passionne et je ne cesse d’en découvrir encore et encore au fil du temps. C’est bien pour ça que j’aime beaucoup lire les romans qui traitent de mythologie, ça me permet d’élargir mes horizons et d’étoffer ma culture générale tout en prenant du plaisir!

L’intrigue de ce premier tome était absolument fascinante. Comme je le dis plus haut, on ne s’ennuie pas une seule seconde. On a pas mal de rebondissements, de retournements de situations, on a droit à des batailles épiques si bien écrite qu’on ressent toute l’horreur du front comme si on y était. Tout comme l’horreur des blessures et de l’infirmerie. Les conditions de vies sont vraiment difficiles et encore plus pour les blessés. Forcément à cette époque et en plus en période de guerre, c’est compliqué d’avoir une très bonne hygiène et garder les blessés loin des infections… La fin m’a laissé, excusez moi l’expression, sur le cul! Je ne m’attendais tellement pas à ça! Et lorsque j’ai vu que c’était fini j’ai ressenti une frustration extrême! J’ai tant besoin de savoir ce qu’il va se passer par la suite! En tout cas, ça promet une suite explosive et vraiment palpitante!

Niveaux personnages, je suis tombée sous le charme de nos trois demi-dieux. Commençons par Julie, je la trouve vraiment géniale. Elle s’est fait un serment, celui de jamais tuer qui que ce soit. Elle est médecin et pour elle, ce n’est pas son rôle de juger qui peut mourir. Elle arrive à s’y tenir, même en temps de guerre. Mais c’est ce qui va justement créer plusieurs conflits au sein du groupe. C’est une jeune femme pleine de bienveillance, elle est très touchante, surtout lorsqu’elle tombe au mains des nazis. Ce passage là m’a profondément marqué tant j’ai eu de la peine pour elle. D’ailleurs, elle n’en ressortira pas indemne. J’ai beaucoup aimé Salia également, elle a un tempérament de feu et ne laisse clairement pas faire. Au premier abord, on a devant nous une jeune femme assez froide qui ne laisse rien paraître. Mais au final plus on avance, plus on se rend compte que c’est une carapace. Au fond, c’est une jeune femme touchante. Lucas, qu’est ce que j’ai aimé ce personnage! Je pense même que des trois c’est lui mon préféré. Je ne saurais trop dire exactement pourquoi mais j’aime vraiment beaucoup ce personnage. Le lien fraternel qui unit les trois, bien qu’ils ne sont frères et soeurs de coeur et non de sang, est un lien fort et puissant. J’aime tellement la façon qu’ils ont de prendre soin des autres. Je trouve leur relation vraiment très belle.

Ce premier tome nous donne l’eau à la bouche pour la suite. On est directement immergé dans l’histoire et ce dès les premières pages. On ne voit pas les pages défiler, l’histoire est hyper fluide et bien que l’univers peut paraître complexe pour certains, il est très facile à comprendre et à s’y retrouver. L’intrigue est incroyable; très bien ficelée et complètement addictive. Les personnages sont hyper intéressants à découvrir et à suivre, on s’attache très vite à eux. Ce premier tome était une lecture absolument géniale. J’ai hâte de découvrir la suite, surtout lorsque l’on voit cette fin que je trouve terriblement frustrante! J’ai peur de découvrir la suite d’ailleurs haha. Je me suis tellement attaché à Julier, Salia et Lucas. Je suis vraiment impatiente de les retrouver!


Une réflexion sur “Au nom des Dieux – Fracture, Acte 1 : Désirer la Ténèbre de Gautier Durrieu de Madron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s