Sex education 120% de Kikiki Tataki

Alors que de nouveaux sondages viennent régulièrement rappeler combien l’anatomie féminine est méconnue (y compris par les premières concernées) et le plaisir féminin inconnu (sauf pour les lesbiennes), voilà que soudain, armée d’une audace folle, son sweat à capuche plein de digues dentaires et de capotes, la professeur Tsuji débarque ! Et elle est bien décidée à ne rien cacher à ses jeunes élèves, avec ou sans leur consentement. Ici, il y a de la place pour tous les fantasmes : celle qui a déjà une petite amie, celle qui préfère les histoires d’amour entre garçons, celle qui ne pense qu’aux chats (???).. Il n’y a bien que l’infirmière pour réussir à calmer l’enthousiasme de Tsuji !

Quand j’ai vu ce titre j’ai vraiment été hyper intrigué. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’avais un peu peur que ça tombe dans la lourdeur extrême, dans l’humour graveleux qui ne passe pas forcément à tous les coups. J’avoue que j’avais vraiment une grosse appréhension concernant ce titre. Je me suis posée un tas de questions avant de me plonger dans cette lecture. Je me suis laissée tenter, je l’ai lu et j’ai vraiment beaucoup apprécier cette lecture. Au final, les craintes que j’avais se sont très vite dissipés. Je trouve que c’est hyper bien amené et c’est vraiment une chouette lecture.

On se retrouve dans un lycée où la prof de sport Tsuji doit donner des cours d’éducation sexuelle. Suite à de nombreux statistiques qui prouvent que l’anatomie féminine est de moins en moins connu elle décide de prendre les choses en main! En effet, au lieu de se baser sur le programme établi elle part complètement en vrille. Elle distribue des digues dentaires ou encore des capotes, elle parle masturbation avec ses élèves, elle ne laisse rien au hasard et balance tout à ses élèves. Ce qui lui doit de nombreuses remontrances de la part de l’infirmière mais aussi du proviseur. Mais ce n’est pas ça qui va l’empêcher de continuer l’objectif qu’elle s’est fixé.

Dans ce manga pas de place au tabou, on y parle masturbation féminine, de digues dentaires, de fantasmes et compagnie. Et j’ai tout simplement adoré. Bien que j’avais quelques réserves concernant le contenu de ce manga avant de le lire, je dois bien avouer que je ne suis pas déçue. En fait ce que j’ai vraiment aimé avec ce premier tome c’est la façon dont s’est amené. Vous voyez, ça ne tombe pas le lourd ou même dans le vulgaire. C’est rempli d’humour mais justement pas l’humour graveleux qu’on peut rencontrer quand on parle de sexe. C’est l’humour justement bien dosé et efficace. On pourrait crorie au final que le thème abordé à un peu un côté tabou ou choquant mais au final pas du tout. Comme c’est si bien souligné d’ailleurs au fil des pages, un homme qui se masturbe c’est normal. Par contre une fille qui pratique la masturbation c’est sale, c’est dégoûtant ou encore ça fait d’elle une chaudasse.

On parle aussi des standards de la femme dans la société. Il faut que la femme ne prenne pas de poids, n’est pas trop de forme, qu’elle est une poitrine parfaite, qu’elle n’est surtout pas de poils nul part, qu’elle soit comme si ou comme ça et qu’elle aime ci ou encore ça. Si une femme a des poils grand bien lui fasse! Si on grossit c’est normal, quand un homme grossit bizarrement on n’en fait pas tout un plat! Et désolé de décevoir les hommes qui pensent que d’avoir les seins qui ne font pas la même taille c’est bizarre, et bien non c’est normal! Il faut aussi que notre physique soit parfaite et compagnie. Juste stop occupez vous chacun de votre vie et le monde s’en portera bien mieux. Imaginez juste si nous les femmes on ferait la même chose aux hommes. Critiquer dès qu’ils prennent un kilo, t’es un homme t’as pas d’abdo? Bah c’est pas normal! Oh t’as des poils partout c’est répugnant. Bref, toutes ces choses que la société nous pousse à faire juste pour respecter les pseudos normes. Je dis stop. Laissez vivre les gens comme ils l’entendent de toute façon qu’est que ça peut bien vous foutre!

Bref, ce premier tome est vraiment génial. Il aborde des thèmes d’actualité, notamment sur la femme dans notre société. Mais ça parle aussi de sexe. Le tout joliment amené avec beaucoup d’humour. Et surtout le fait de parler de sexe aussi librement sans tomber dans le vulgaire c’est vraiment parfait. J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et j’ai hâte de découvrir les prochains tomes. Je sens que la suite va être tout aussi passionnante!


Une réflexion sur “Sex education 120% de Kikiki Tataki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s