Four Knights Of The Apocalypse de Nakaba Suzuki

« La menace des Four Knights of the Apocalypse plane sur le règne du roi Arthur »

Percival vit seul avec son grand-père Bargis, au sommet d’une haute montagne nommée le “Doigt divin”. Il y mène une vie heureuse, préservé du monde extérieur. Mais le jour de ses 16 ans, son destin bascule : un mystérieux guerrier à l’armure rouge s’en prend violemment à lui et à son grand-père. En effet, ce chevalier sacré de Camelot est chargé d’éliminer quiconque s’apparenterait aux “Four Knights of the Apocalypse”, un groupe de cavaliers qui, d’après la prophétie, apparaîtra pour renverser le roi Arthur… Laissé pour mort, Percival survit à ses blessures et décide de partir en quête de vengeance, et d’aventures !

Si il y a bien un spin off que j’avais hâte de lire, c’était bien celui ci! J’aime beaucoup Seven deadly sins de base, bon je n’ai pas lu le manga mais j’ai vu l’anime. Alors lorsque j’ai su qu’il y allait avoir un spin off qui se déroule seize ans après SDS, j’étais vraiment très impatiente de découvrir cette histoire. J’ai enfin pris le temps de commencer la série avec ce premier tome. Et je dois bien avouer que cette série commence bien pour le coup! J’ai beaucoup aimé me plonger dans cette histoire et découvrir ce premier tome. Maintenant je suis si pressée de lire les deux tomes suivants, ça s’annonce palpitant!

Dans ce premier tome, on va suivre le personnage de Percival. Il vit seul avec son grand-père Bargis au sommet d’une haute montagne nommée le « Doigt divin ». Il y mène une vie heureuse, préservé du monde extérieur. Mais le jour de ses seize ans, son destin bascule : un mystérieux guerrier à l’armure rouge s’en prend violemment à lui et à son grand-père. En effet, ce Chevalier sacré de Camelot est chargée d’éliminer quiconque s’apparenterait aux « Four knights of the apocalyspe », un groupe de cavaliers qui, d’après la prophétie, apparaîtra pour renverser le roi Arthur.. Laissé pour mort, Percival survit à ses blessures et décide de partir en quête de vengeance et d’aventures!

Dans ce manga, on est su schéma très classique dans le shonen. Mais ce n’est pas pour autant que ça ne fonctionne pas et que c’est barbant. Bien au contraire. On découvre un jeune homme qui n’a nullement conscience de ses pouvoirs et suis part ensuite dans son périple. Comme je le dis schéma classique mais toujours aussi plaisant. Percival est un personnage assez particulier. En effet, c’est un jeune garçon assez simplet pour tout dire. Il est naïf mais surtout on oublie complètement qu’il a seize ans. D’ailleurs ce détail m’a un peu perturbé au début puisque que j’avais l’impression d’avoir un petit enfant de huit ans devant moi et pas un jeune homme de seize ans. Il a des réactions enfantines et je pense que c’est surtout pour accentuer le fait qu’il n’a absolument pas conscience de sa véritable identité et j’en passe. Et pour le coup ça marche bien!

L’intrigue est très plaisante, les four knight je trouve ça vraiment intéressant à découvrir. Ce premier tome est plein de mystères qui nous tient en haleine. Il me tarde de découvrir la suite, surtout lorsque l’on voit comment se termine le premier tome. Ça nous annonce une suite palpitante et très intéressante. Je sens que je vais vraiment beaucoup aimé suivre Percival ainsi que ses nouveaux compagnons dans sa quête. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne va clairement pas s’ennuyer durant son périple.

Ce premier tome était très intéressant à lire. Même si on est sur un shonen très classique, qui est un peu du vu et revu, personnellement ça ne m’a pas dérangé le moins du monde. Percival est un personnage hyper intéressant. Son côté naïf et simplet m’a beaucoup fait rire par moment. Il découvre le monde, se découvre lui même aussi d’ailleurs. Il me tarde de me plonger dans les prochains tomes maintenant. D’ailleurs je m’en vais me plonger dans le second tome tout de suite!

Après avoir lu le premier tome, je me suis de suite plongée dans la lecture du second. Tout comme le premier, ce tome ci était vraiment excellent à lire. J’ai beaucoup aimé, surtout les petits clins d’oeil à la série principale, comme par exemple Dolores la géante qui nous rappelle Diane ou encore les fées qui nous rappelle King et puis Percival qui nous fait vraiment penser à Méliodas. Tout ces petits clins d’oeil sont vraiment sympa à lire. Ce que j’aime également beaucoup c’est le fait que la quête démarre assez vite, on ne traîne pas et au moins on part tout de suite à l’aventure!

Dans ce second tome, Percival découvre pour la première fois le monde extérieur. Tout est nouveau pour lui, tout est passionnant, son coeur frémit à l’appel de l’aventure! Hélas, les Chevaliers sacrés de Camelot l’attaquent sans aucune pitié car d’après eux, il serait l’un des Four Knights of the Apocalyspe destinés à détruire le monde! Pourtant, le jeune garçon ne s’arrête pas en si bon chemin. Il veut retrouver son père, coupable d’avoir assassiné son grand-père, et ainsi découvrir la vérité. Il est accompagné de par Donnie, un artiste itinérant et Sin, un renard qui parle. C’est un long périple qui commence pour nos trois personnages!

J’ai beaucoup aimé ce second tome. Percival se retrouve dans la vallée des échos où il fait la connaissance de Dolores, une géante ainsi que les fées. Il fait surtout la rencontre de Nasciens, un herboriste apparemment fou qui tenterait des expériences sur les fées de la vallée! Percival va donc se battre contre lui pour au final se rendre compte que tout le monde se trompe à ce sujet. Si la vallée était peuplé de créatures devenues folles d’un coup, ce n’était pas de son ressort à lui et il tentait justement d’inverser la tendance. J’ai d’ailleurs grandement apprécié ce personnage de Nasciens, je le trouve vraiment intéressant et rejoint Percival dans sa quête. Je ne doute pas un seul instant qui lui sera d’une grande aide par la suite!

J’ai dévoré ce second tome en un rien de temps, c’est un manga que j’apprécie vraiment beaucoup. L’univers, l’intrigue ou encore les personnages et la petite pointe d’humour qu’ils apportent, surtout Percival en fait, tout ça est un mélange plus que parfait et l’on passe un excellent moment. La fin de ce second tome nous donne vraiment envie de découvrir la suite des aventures de Percival! Ils se retrouvent en assez mauvaise posture et il me tarde de me plonger dans le troisième tome!

J’ai l’impression que plus on avance dans la saga, plus l’histoire s’intensifie! Autant le premier tome était quelque peu introductif, dans le second on avait pas mal d’actions mais autant dans ce troisième on sent que ça monte crescendo. On ne risque pas de s’ennuyer le moins du monde avec ce manga, je le sens. Encore une fois, ce fut un tome hyper intéressant, on a pas mal de combats, de rebondissements, de découvertes et j’en passe. Bref, on est tenu en haleine du début à la fin et ça c’est géniale!

Dans ce troisième tome, on retrouve Percival qui, après avoir terrassé Talisker, le Chevalier d’ambre, reprend la route pour Liones accompagné de son nouvel ami, Nasciens l’herboriste. Ils font escale à Sistana pour trouver un moyen de locomotion. Hélas, une sombre menace plane sur la ville.. Un Chevalier sacré est à la recherche d’un fragment du « Cercueil des ténèbres éternelles » et demande le concours de la population pour le retrouver.. Et ce Chevalier n’est nul autre que… Ironside! La fille du seigneur de la ville a bien remarqué son attitude suspecte!

Dans ce tome, on rencontre un nouveau personnage, celui de An et elle m’a beaucoup rappelé Elisabeth pour le coup! Elle un étrange pouvoir qui lui permet de découvrir si la ou les personnes devant elle mentent ou pas. Et elle est plutôt surprise de découvrir que Percival ne lui ment pas une seule seconde! J’ai vraiment beaucoup aimé ce tome ci avec toute cette action! Percival a de sacrés pouvoirs enfouis en lui qui se dévoilent un peu plus chaque jour et surtout qui sont très surprenants! Il va enfin pouvoir faire face à son père et s’en suit ensuite un combat des plus palpitants! Ironside est un personnage que je trouve fortement intéressant pour le coup.. Il me tarde de découvrir la suite!

Je suis assez surprise par ce manga. J’avais tout de même peur que ce ne soit qu’une copie de SDS mais ce n’est absolument pas le cas. C’est très intéressant, le rythme est entraînant. On a des moments de calme mais en même temps beaucoup d’actions, un mélange tout simplement parfait qui fonctionne super bien. J’aime beaucoup le personnage de Percival il me fait beaucoup rire et en même temps je le trouve plutôt courageux! Je suis très impatiente de découvrir la suite de ses aventures!

Après avoir enchaîné la lecture des trois premiers tomes, j’avais plutôt hâte de découvrir la suite avec la quatrième tome. J’avais beaucoup aimé le début de ce manga et je suis ravie de cette suite. C’est clairement dans la continuité des tomes précédents. On a une aventure parsemé d’embûches, on a de l’action, des combats mais également beaucoup d’humour. Je pense que c’est aussi en partie pour ça que ce manga me plaît autant. Cette petite touche d’humour que l’on a également dans la série principale est vraiment plaisante.

Dans ce quatrième tome, on retrouve Percival qui s’est éveillé à la magie de l’espoir, Hope et avec l’aide de ses amis il arrive tant bien que mal à repousser Ironside. La petite troupe repart aussitôt pour Liones. En chemin, ils vont faire une étonnante rencontre. Il s’agit du général des Chevaliers sacrés de Liones, connu pour ses exploits durant la Guerre sainte. Il n’est plus que l’ombre de lui même, ivre mort et bien loin de sa gloire passée…. De plus, Kant, la ville-étape avant les monts Dalfare, cache un bien inquiétant secret.. Sans le savoir Percival et ses amis ont mis les pieds dans un repaire bien mal fréquenté..

Encore une fois, j’ai vraiment beaucoup aimé ce tome. On ne s’ennuie vraiment pas du tout avec cette histoire. On a des combats qui sont palpitants à suivre. J’ai beaucoup aimé la petite mention de Méliodas, ça fait toujours plaisir d’avoir des petits clins d’oeil à la série principale. J’adore le personnage de An. Elle me fait tellement rire! Percival également est vraiment plutôt drôle. J’aime le groupe qu’ils forment tous ensemble. Leur étape dans la ville de Kant, permet à notre petite troupe de tomber sur Howzer. On va d’ailleurs découvrir qu’il s’agit de l’oncle de Donnie. Ce quatrième tome est rythmé de combats, de moments drôles, de découvertes et j’en passe. En tout cas, j’ai trouvé que la fin est vraiment très intrigante, ça donne envie d’avoir la suite tout de suite sous la main!

Je sens que cette série va vraiment beaucoup me plaire. C’est un bon petit shonen avec des combats, des personnages haut en couleurs, de l’humour, beaucoup d’humour même. J’aime avoir des petits clins d’oeil à la série principale, ça fait toujours plaisir. Je suis très impatiente de découvrir la suite en tout cas, ça promet vraiment d’être palpitant et génial à lire!


Une réflexion sur “Four Knights Of The Apocalypse de Nakaba Suzuki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s