Contes des Royaumes, Tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Rappelez-vous le conte de Blanche-Neige que vous connaissez :la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, l’innocente et belle princesse, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour véritable… et à présent, ouvrez ce livre et plongez-vous dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée…

J’ai repéré cette saga il y a de ça plusieurs années maintenant. Pour tout vous dire, je l’ai déjà lu dans son intégralité. Et il est vrai que je suis ressortie de cette lecture un peu mitigée, difficile à expliquer mais je n’ai pas non plus détester mais ce n’était pas la folie non plus quoi. N’ayant jamais pris le temps de les chroniquer, je me suis dis que j’allais relire cette saga, non seulement pour laisser une trace sur mon blog mais aussi pour vois si, avec le temps qui passe, mon avis allait être différent ou non. Bon au final, non mon avis n’a pas changé malheureusement..

Si on ne peut pas enlever une chose à cette saga, c’est que ça se lit vraiment très rapidement. Ce ne sont pas des gros romans et franchement ça se lit tout seul et vraiment très vite. La plume de Sarah n’est vraiment pas désagréable à lire. C’est fluide, c’est addictif, clairement ça fait le taf. On a envie d’en savoir plus à chaque chapitre. Et on se surprend à dévorer le roman en un rien de temps. Grosse mention spéciale aux illustrations à chaque début de chapitre. Déjà, je trouve que ça apporte un petit truc en plus au roman mais en plus de ça elles sont vraiment plus que sublimes. Elles sont vraiment hyper jolies et c’est vraiment agréable de les découvrir les unes après les autres.

Dans ce premier tome, on va découvrir une réécriture très moderne, en quelque sorte, de Blanche-Neige. La reine impitoyable est bien déterminé à se débarrasser une bonne fois pour toute de sa belle-fille qu’elle déteste du plus profond de son coeur. Le prince découvre sa belle endormie et lui offre un baiser d’amour véritable. Les nains viennent au secours à la belle princesse… L’histoire de Blanche-Neige telle qu’on la connaît n’a rien à voir avec celle ci. Ici on a une réécriture plus cruelle, plus savoureuse et surtout tout en séduction.

Alors, commençons d’abord par le négatif, si je puis dire ça comme ça. Je pense que le gros point noir de cette saga et ce n’est que mon avis personnel, c’est le fait que la réécriture du conte est peut être un brin trop moderne. Pas moderne dans le sens ça se passe à notre époque ou que sais je. Mais plus moderne dans le sens où on n’hésite pas à mettre en scène les personnages en pleine scène de sexe, on n’hésite pas à parler fellation et j’en passe. Alors pas que ça me choque puisqu’au final il en faut vraiment énormément pour me choquer. Mais je pense que ça ne colle pas trop avec l’image des contes en vérité. Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais vous voyez quand on pense à Blanche-Neige, on imagine le personnage Disney, la belle et jeune princesse innocente, on ne pense pas du tout à Blanche-Neige ayant un cunni par son prince vous voyez? Je pense qu’en vrai c’est ça qui m’a le plus dérangé en quelque sorte. Je ne sais pas si c’est très clair mais bon.

Par contre, sur la réécriture, on ne peut nier qu’il y a tout les éléments références au conte que l’on connaît. La présence de Blanche-Neige, of course, la méchante reine, la sorcière, la pomme empoisonné, les nains ou encore le prince charmant délivrant sa belle du sommeil éternel. Sur cep oint là, clairement il n’y a rien à dire. Après, bien évidemment c’est le but d’une réécriture au final, l’auteure a pris quelques libertés. Libertés qui ne me dérange pas le moins du monde, je trouve même que ça apporte un petit truc en plus. On a par exemple la présence d’Aladin ou encore la grand-mère de la méchante reine n’est nulle autre que la méchante sorcière d’Hansel et Gretel. Il est sur et certain pour le coup que nous sommes vraiment plongé à fond dans le monde des contes!

J’ai eu du mal, beaucoup de mal, avec le personnage de Blanche-Neige. Autant au début elle est tout de même fidèle à l’image que l’on a d’elle. Plus on avance dans l’histoire et plus on découvre un tout autre personnage. Mais je pense que mon avis sur elle rejoint ce que je dis un peu plus haut. Ce n’est pas l’image que l’on a quand on pense Blanche-Neige. C’est peut être une personnalité trop poussée qui gâche un peu la chose. C’est surtout son comportement à la fin qui est vraiment très étrange.. Mais bon. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lilith par contre, la méchante reine. J’ai toujours eu un faible pour les méchants, surtout quand ils sont aussi charismatique qu’elle. Elle est touchante au final, plusieurs fois elle a voulu faire le bien mais n’a malheureusement pas réussi et elle se fait consumer par sa rancoeur.

Concernant l’intrigue, dans les grosses lignes, ça suit le conte principal. C’est très prenant en tout cas. On veut toujours en découvrir plus, voir jusqu’où l’auteure va aller etc. Comme je l’ai déjà dit, ça suit le conte principal tout en prenant des libertés. Mais c’est forcément le cas lors d’une réécriture. Ayant déjà les tomes suivants, je sais déjà ce qu’il va se passer mais ça fait toujours du bien de se faire une petite piqûre de rappel. Ceci dit, j’avais un peu occulté la fin de ce roman. J’avais oublié qu’il se terminait comme ça. C’est une fin pleine de suspense qui vous donne envie de vous jeter sur la suite immédiatement.

Ce premier tome me laisse un peu mitigé. J’aime bien, globalement l’histoire est intéressante, la réécriture que l’auteure nous propose est intéressante mais peut être qu’au fond elle va un peu trop loin dans la réécriture. Et puis le fait que ce roman soit vraiment très court, il ne fait que 22 pages, tout va peut être trop vite aussi. Les évènements s’enchaînent à toute vitesse et au final on a très peu de temps dans cet univers. C’est peu être une réécriture trop mature aussi, je ne sais pas, au final je ne sais pas mettre de véritable mots sur ce qui m’a vraiment gênée dans cette lecture. Je lirais, ou du moins relirais, bien évidemment la suite parce que je me souviens que les autres tomes sont plus intéressants que celui ci pour le coup!


Une réflexion sur “Contes des Royaumes, Tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s