Passenger, Tome 1 d’Alexandra Bracken

À New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l’océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l’astrolabe, et de se rapprocher un peu plus.
Etta comprend peu à peu qu’elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu’elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts.

J’ai cette duologie depuis tellement longtemps dans ma PAL. À chaque fois que je voulais lire le premier tome, finalement je finissais par repousser la chose. J’ai enfin pris le temps de découvrir ce premier tome et je regrette tellement d’avoir attendu si longtemps! J’ai vraiment adoré ma lecture! Je dois bien avouer que je ne pensais pas que j’apprécierais autant ce roman et pourtant. J’ai absolument tout adoré, que ce soit l’univers, l’intrigue ou encore les personnages, tout était parfait pour moi. Maintenant, je n’ai qu’une hâte c’est de lire le second et dernier tome! Surtout avec une fin comme celle ci d’ailleurs!

Je découvre la plume d’Alexandra avec ce roman. Je connaissais l’auteur de nom mais je n’avais pas encore eu l’occasion de découvrir un de ses romans. Et bien, je peux vous dire que je vais très vite remédier à ça. J’en ai repéré quelques uns, j’en ai d’autres dans ma PAL. Je compte bien découvrir tous les romans de cette auteure tant j’ai aimé ce premier tome. Sa plume est merveilleuse à lire, c’est fluide mais c’est surtout terriblement addictif! On tourne les pages avec avidité, on veut en savoir plus à chaque fin de chapitre. C’est un roman tellement difficile à lâcher. On a qu’une seule envie: le dévorer en une seule fois!

À New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l’océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l’astrolabe, et de se rapprocher un peu plus.
Etta comprend peu à peu qu’elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu’elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts.

Commençons par parler de l’univers. Clairement j’ai adoré. Les voyages dans le temps ce n’est pas forcément ce que j’aime le plus. Mais quand c’est super bien amené et super bien fait, ça ne me déplait clairement pas. J’ai beaucoup aimé découvrir ces différentes familles de voyageurs, leur ennemi en commun, cette quête de l’astrobale et les pouvoirs qu’il détient. Mais je dois bien avouer que j’ai adoré les différents voyages que l’on fait. On découvre différentes époques, mais aussi différents lieux. On a par exemple Londres en pleine guerre ou encore Paris dans les années 1800. On découvre des lieux vraiment incroyables, je pense notamment à Angkor, j’ai adoré ce moment de l’histoire. On en prend plein les yeux et ça nous fait surtout voyager. Il est vrai que la capacité à voyager dans le temps est quand même très attirante.. Pouvoir aller à des époques comme la Roma antique ou encore l’époque du Roi Soleil ça doit être merveilleux. Mais comme toujours avec les voyages dans le temps, il a beaucoup de choses à prendre en compte pour ne rien modifier à l’Histoire.

L’intrigue est palpitante et ce que j’ai adoré c’est le fait qu’on est très vite mis dans le bain. On a peine le temps de découvrir les deux personnages principaux qu’on est pleinement lancé dans l’intrigue. Et je trouve ça génial en vérité! On ne tergiverse pas et rentre dedans tout de suite. Mais je vous rassure, ce n’est pas pour autant qu’on est perdu ou quoi que ce soit. Pas du tout, en vérité on comprend tout immédiatement. On peut dire que l’intrigue est super intéressante. On est vraiment à fond dans l’histoire, on a des rebondissements, on fait des découvertes, on a de l’action et j’en passe. On ne s’ennuie pas une seule seconde, de plus, je trouve que le roman ne souffre d’aucune longueurs. C’est passionnant de la première à la dernière page. Par contre cette fin! Elle m’a laissé clairement bouche bée et j’en reste sur les fesses. Il me tarde vraiment de découvrir le second et dernier tome de cette histoire, je sens que ça va être passionnant!

Au niveau des personnages, j’ai tellement aimé Etta. C’est une jeune prodige du violon qui vit avec sa mère Rose. Elle a une relation particulière avec son professeur de violon, Alice. J’ai beaucoup aimé découvrir Etta. Elle est plus que touchante, elle m’a vraiment fait beaucoup de peines par moments. Elle est bien déterminée à réussir ce qu’elle va entreprendre. C’est un trait de caractère que j’ai beaucoup aimé chez elle. Elle est bien décidée à mettre au clair toute cette histoire mais surtout elle compte bien en profiter pour ses propres intérêts. Et puis on a Nicholas. Celui qui va l’accueillir sur son bateau lorsque Etta va se retrouvé à travers le temps. C’est lui qui va l’accompagner dans sa quête de l’astrobale. J’ai eu un gros coup de coeur pour son personnage, j’ai vraiment adoré le découvrir. La vie ne lui a pas fait de cadeau, il en a clairement bavé. Mais je trouve qu’il est tellement touchant et surtout profondément gentil aussi! Ces deux là ne vivent pas à la même époque, ils n’auraient même jamais dû se rencontrer. Et pourtant, un lien fort et puissant va les lier tous les deux. Ça va les amener à se rapprocher, plus qu’ils ne le devraient. Mais j’ai tellement aimé leur relation, je les trouve tellement adorables, ils sont vraiment mignons ensemble. J’espère tellement que la suite sera clémente avec eux. Sincèrement, ils méritent le bonheur ensemble!

Ce premier tome m’a mis l’eau à la bouche et je suis déjà plus qu’impatiente de découvrir ce que nous réserve le second et dernier tome. J’ai vraiment adoré cette lecture qui m’a fait voyager, qui m’a embarqué à travers les couloirs du temps. L’univers, les personnages ou encore l’intrigue, tout était parfait selon moi. Je me suis beaucoup attaché aux deux personnages, autant Etta que Nicholas. Cette fin si cruelle m’a fait mal au coeur. J’ai une tonne de questions et j’espère tellement avoir des réponses. Je ne pense pas que j’attendrais très longtemps avant de lire la suite, parce que clairement ça me manque déjà et je veux tellement savoir ce qu’il va arriver à Nicholas et Etta..

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s