Biker girl, Tome 2 : Biker beloved d’Audrey Carlan

Shane, le frère jumeau de Shay, vit seul avec sa fille Shayna. Comme tous les pères célibataires, il doit mener de front son rôle de papa, son boulot et ses obligations liées au club. Il ne souhaite rien tant que de trouver sa bien-aimée, son âme sœur. Anya, la professeure de danse de Shayna, se débat avec un passé douloureux et une blessure qui l’a empêchée de réaliser son rêve de devenir danseuse étoile. Ces deux êtres, que tout éloigne, seront-ils rapprochés par leur solitude ou grâce à l’intervention d’une petite ballerine ?

Je reviens aujourd’hui pour vous parler du deuxième tome de la dernière saga d’Audrey Carlan : Biker girls. Je vous ai déjà parlé du premier tome qui fut une énorme déception. D’ailleurs si vous voulez avoir mon avis la chronique se trouve juste ici. J’avais vraiment détesté le premier tome. J’ai voulu donné une deuxième chance en me lançant dans la lecture du deuxième. Malheureusement, j’ai autant détesté que le premier et ma lecture fut tellement laborieuse.


La chronique risque vraiment d’être péjorative mais sincèrement je trouve que c’est une honte d’écrire des romans pareils. Je ne suis pas du genre à critiquer un roman par respect pour l’auteur. Ni du genre à critiquer un roman juste parce que je n’ai pas aimé. J’essaye à chaque fois de donner des arguments et de développer mes ressentis négatifs mais là je ne vous cache pas que c’est compliqué.. J’ai tant de choses à dire et pas en bien. Tant de choses qui m’ont vraiment dérangés et mis en colère.


En vérité, ce deuxième tome est dans la lignée du premier. Tout ce que j’ai pu reproché au premier tome on le retrouve ici dans le deuxième. C’est toujours aussi dégradant pour la femme, toujours aussi vulgaire, toujours aussi peu crédible, toujours aussi rapide, toujous aussi honteux. Voilà en quelques mots comment je résumé Biker Girls. Ca ne vole pas haut et comme je le dis juste au dessus, je trouve ca littéralement scandaleux de publier un roman comme celui là: On se bat déjà pour faire changer l’image de la femme en 2020 et des romans comme ça sont publiés. Roman où l’image de la femme est pire que degeulasse. Je trouve ça vraiment honteux.
L’intrigue n’a pour moi aucun interêt. C’est toujours aussi ridicule que le premier tome.. Il cotoie à peine la fille qu’il la veut, il faut qu’elle lui appartienne. C’est vrai que nous les femmes appartenont aux hommes c’est bien connu…. Et puis tout le long du roman c’est comme ça. C’est SA femme, SA chérie, SA propriété.. Et ça ça m’a rendu folle. Mais alors un exemple qui m’a littéralement mise hors de moi et tant pis pour le spoil mais il faut que je vous en parle. Je vous la fait courte mais à une représentation de danse il va dans les coulisses et il veut tellement l’embrasser qu’il la plaque contre le mur alors qu’elle lui dit non et d’arrêter. La notion de consentement n’existe pas là dedans?! Genre c’est normal d’écrire ça? Même si elle finit par apprécier parce que bon evidemment au bout de deux jorus c’est le grand amour hein. Mais elle dit non elle lui demande d’arrêter en premier lieu et il continue. Ah bon d’accord.. Dans cette saga c’est très souvent ce genre de choses. Les femmes leurs appartiennent, sont leur propriété et j’en passe. Je trouce ça tellement abject d’écrire des choses pareils en 2020. Mais alors le ponpon arrive à la toute fin où elle se fait tatouer « propriété de .. » sur ses fesses. Oui oui elle fait ça.. Non mais franchement?! C’est peut être moi qui fait des manières je ne sais pas mais comment on peut faire passer ça pour quelque chose de mignon?! Ca me donne clairement envie de vomir.


Les personnages m’ont gonflés, tout comme le premier tome encore une fois. Le biker est ridicule, macho, vulgaire. La fille, prof de dans, elle ça va encore mais je n’ai pas su m’attahcer à elle. Pour tout vous dire je ne me souviens même plus des prénoms des protagonistes c’est pour vous dire à quel point ils m’ont marqués….. Leur histoire va trop vite, en même temps en si peu de pages ça ne peut pas être incroybale non plus.. C’est bien trop rapide et si peu crédible. Le milieu biker est très mal représenté je trouve. Je ne suis pas non plus une énorme connaisseuse de ce milieu mais ici j’ai l’impression que l’on est dans le cliché pur et dur du biker vulgaire, macho comme pas possible… C’est dommage parce que le thème est un thème qui me plait mais alors ici il est très mal exploité.


BRef, je préfére m’arrêter ici parce que je pourrais vous en parler pendant encore un bon moment tant il y a de choses négatives à dire. Vous l’aurez evidemment compris, ce roman est pire qu’une déception à ce niveau là. Rien ne va pour moi là dedans. J’ai voulu donner une chance après avoir été déçu du premier tome. Je me suis dis que peut être c’était une erreur de parcours mais en fait non il est dans la lignée du premier. Je ne lirais pas la suite parce que clairement c’est une saga qui me répugne tant c’est vulgaire et dégradant. Je ne juge absolument pas ceux qui aiment grand bien leur fasse vraiment. Mais je me demande vraiment comment on peut publier des romans pareils qui dégradent clairement la femme alors qu’on se bat depuis toujours pour changer ça…


Une réflexion sur “Biker girl, Tome 2 : Biker beloved d’Audrey Carlan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s