Eschaton de Guy-Roger Duvert

Dans un futur proche, la population est passée du statut d’insouciance à celui d’inquiétude, pour enfin vivre dans la résignation : la planète est trop endommagée, le désastre climatique est en cours, la fin de notre civilisation approche. Et pourtant, hormis un fatalisme ambiant, cela affecte peu le quotidien de chacun. Autant profiter de ce qu’on l’a tant que cela dure.

Casey est un compositeur de musiques de films célèbre, confortablement installé dans sa villa sur les hauteurs de Hollywood. Ayant perdu ses parents, des climatologues faisant partie des derniers à s’être battus pour empêcher la catastrophe, il est comme les autres, profitant des bienfaits d’une existence certes agréable, mais qu’il sait condamnée. À sa propre surprise, il se retrouve contacté par un homme qui prétend connaître la date exacte de la fin du monde, et qui parle d’un programme lancé pour permettre à notre civilisation d’y survivre. Un monde virtuel dans lequel seront copiés les personnalités de tous les plus grands scientifiques et artistes vivants, et duquel ils pourront sortir des siècles plus tard, lorsque la planète sera à nouveau habitable. Pour résumer : lui mourra bien le jour de l’Eschaton, du jugement dernier, mais sa copie digitale lui survivra. N’ayant rien à perdre, il accepte.

Tout bascule lorsque peu après, il tombe amoureux d’Eve, une brillante journaliste. L’idée qu’une partie de lui puisse survivre sans elle devient insupportable. Le couple va alors s’élancer dans une enquête à travers les Etats-Unis, sur fond de fin du monde climatique, afin de localiser le site du programme et en convaincre les responsables d’intégrer Eve.

Vous savez, depuis le temps, à quel point j’aime les romans de cet auteur. Je sais qu’avec lui je vais adorer ma lecture, que je vais passer un excellent moment. Avant même d’ouvrir le livre, je sais. Je sais que je vais aimer c’est indéniable. Et à chaque fois que je referme le roman, c’est toujours le même ressenti qui ressort: c’était génial, absolument génial. C’est devenu une véritable valeur sûre pour moi et j’apprécie la confiance qu’il m’accorde à chaque sortie de son nouveau roman. Un grand merci.

Dans ce roman, on va découvrir un monde si ravagé que le désastre climatique est en cours. La fin de la civilisation s’approche dangereusement. Mais malgré ça, le quotidien de chacun est peu affecté, ils profitent de ce qu’il leur reste avant l’heure fatidique. On découvre le personnage de Casey, célèbre compositeur qui vit dans sa villa dans les hauteurs d’Hollywood. Il profite de sa vie tant qu’il le peut. Sauf qu’un jour, un homme le contacte qui lui avoue connaitre la date exacte de la fin du monde. Il lui parle d’un programme virtuel qui consiste à copier les personnalités des gens les plus importants dans ce monde virtuel. Ils pourront en sortir des siècles plus tard et reprendre leurs vies. N’ayant rien à perdre il finit pas accepter de faire parti de ce programme. Mais après avoir été copié, il tombe amoureux d’Eve, une journaliste. Il ne veut pas la laisser et lui parle du fameux programme. Ils vont alors s’élancer dans une recherche effréné pour trouver les responsables et intégrer Eve au monde virtuel.. Une course contre la montre est lancée pour eux..

J’ai été agréablement surprise de découvrir une histoire d’amour qui prend part entière dans le roman. D’habitude c’est plus la science fiction qui domine mais finalement c’est très plaisant j’ai beaucoup aimé. Cela change et de plus c’est parfaitement maitrisé de A à Z. J’ai eu peur pour eux pendant toute ma lecture. Je me suis demandé si ils allaient réussir ou pas.. On voyait bien que Casey était vraiment touché par le fait qu’Eve ne fasse pas parti du programme. L’amour qui les lient est un véritable amour fort et tendre. Ces deux là m’ont vraiment beaucoup touchés. Le côté science fiction est bien évidemment présent. Le fait de pouvoir copier les personnalités des gens ainsi que leurs souvenirs, j’ai trouvé ça vraiment brillant. Vous imaginez si on pouvait le faire dans le futur? C’est vraiment épatant.

J’ai vraiment apprécier le personnage de Casey. Il est vraiment très touchant, il vit seul, sans famille, ayant perdu ses parents climatologues. Il ne vit que pour composer sa musique. C’est un homme touchant et on s’attache très vite à lui. Mais lorsqu’il rencontre Eve, il devient encore plus touchant. Sa seule envie est de pouvoir sauver Eve. D’ailleurs, le personnage de cette dernière est très plaisante également. J’ai beaucoup aimé son caractère et sa façon d’être. Mais les deux ensemble m’ont vraiment énormément touché. Comme je le dis plus haut, on sent que leur amour est extrêmement fort et puissant. En si peu de temps ils ont su se créer un lien incroyable. J’ai eu peur jusqu’à la dernière page pour eux, je voulais qu’ils réussissent leur mission et qu’ils puissent continuer leur histoire dans le monde virtuel. Le suspense est clairement à son comble jusqu’au dénouement. Surtout lorsque l’on voit toutes les embûches auxquelles ils vont devoir faire face. Cela rajoute clairement une intensité incroyable.

L’intrigue est hyper prenante. J’ai retrouvé le style cinématographique que j’aime tant chez cet auteur. L’impression de vivre un film en direct. C’est tellement bien écrit, bien pensé. Le rythme est bien mené comme dans un film. On s’imagine sans aucun mal faire partie intégrante de l’histoire. C’est ça que j’aime le plus chez cet auteur. Sa façon de nous embarquer dans chacune de ses histoires. C’est fascinant et passionnant. C’est si bien écrit que l’on visualise parfaitement bien chaque scène, chaque détail. Sa plume est une de mes préférées, clairement. Comme je le dis plus haut, je sais à chaque fois que je vais adorer ma lecture et à chaque fois c’est le cas.

Ce roman est vraiment incroyable de A à Z. La plume est parfaite, immersive, hyper fluide et addictive. Les personnages sont vraiment bien travaillés et on s’attache beaucoup à eux. L’histoire est elle aussi absolument fascinante. Une historie d’amour sur fond de fin du monde, c’est génial. C’est le cinquième roman de cet auteur et le cinquième que je lis et pourtant il arrive toujours à me surprendre d’une manière ou d’une autre. Si vous ne connaissez pas cet auteur, je ne peux que vous le conseiller. Ses romans sont juste époustouflants et remarquable.


2 réflexions sur “Eschaton de Guy-Roger Duvert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s