La couleur du mensonge, Tome 1 de Erin Beaty

Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Épouser un beau parti. Elle se présente donc chez une entremetteuse – l’une de ces femmes chargées d’évaluer le potentiel des candidats au mariage, et dont les décisions font et défont les fortunes d’une famille, voire d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, la jeune fille échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse lui propose toutefois de devenir apprentie.

Sage s’embarque donc dans un périple vers la capitale pour assister au Concordium – là où, tous les cinq ans, se décident les unions les plus importantes – avec un groupe de jeunes filles triées sur le volet. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d’élite qui ne tarde pas à réaliser qu’ils sont tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l’un des membres de la troupe sollicite alors l’aide de Sage. Mais plus elle avance dans ses recherches plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu… à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle…

Et bien ça fait un bon moment que cette saga me fait envie, j’ai vu beaucoup d’avis positifs qui me donnaient encore plus envie de le découvrir. J’ai fini par tomber par pur hasard sur le premier tome dans ma bouquinerie d’occasion. Je n’ai pas hésité une seule seconde je l’ai embarqué avec moi. J’avais plus que hâte de me plonger dans cette lecture. D’ailleurs fait rare mais il n’est pas resté très longtemps dans ma pal contrairement à certains titres! Et bien cette lecture fut vraiment excellente, j’ai énormément aimé ce premier tome, il ne manquait vraiment pas grand chose pour que ce soit un coup de coeur. Je suis hyper impatiente de découvrir la suite de cette saga maintenant!

J’ai découvert la plume de Erin Beaty avec ce roman, je ne connaissais pas du tout avant de me plonger dans cette lecture. Mais ce fut une très bonne découverte en tout cas. C’est très fluide et surtout très passionnant à lire. Un peu long à démarrer mais bon il faut bien prendre le temps de poser les bases. Par contre une fois les personnages présentés, l’univers développé etc, là ça devient encore plus passionnant à suivre. Gros plus pour les chapitres courts. Mais là ce sont des chapitres parfois vraiment courts et ça j’aime tellement ça! Je ne suis vraiment pas fan des longs chapitres, ça me ralenti pendant ma lecture. Alors qu’avec les chapitres courts, j’ai vraiment l’impression d’avancer bien plus vite dans ma lecture. Alors ici, je peux vous dire que j’étais très heureuse de ces petits chapitres!

Dans ce roman on se trouve à Demora. Là bas ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions. Ces unions façonnent le paysage amoureux et politique du royaume et c’est tous les cinq ans, lors du Concordium, à la capitale, que se nouent tous les cinq ans les mariages les plus prestigieux. Sage Fowler, cette modeste orpheline recueillie par son oncle riche et respecté, n’a rien du parti idéal et sa seule chance de s’en sortir c’est d’épouser un beau parti. Lors de son rdv avec l’entremetteuse, une surprise de taille l’attend. Si elle loupe lamentablement son rdv, la marieuse amusée par son franc-parler lui propose de devenir son apprentie. Sa mission: espionner les candidats au mariage en partance pour le Concordium. C’est accompagnée d’un bataillon d’élite que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la province. Sauf qu’en chemin, leur escorte comprend très vite qu’ils tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup: le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. L’un des membres de la troupe sollicite l’aide de Sage. Or plus elle avance dans ses recherches, plus elle découvre que tout le monde joue double jeu..

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman ,c’est pour une fois on a une histoire très porté sur la manipulation, la stratégie militaire et compagnie. Et ça, j’ai énormément apprécié cet aspect là! Comme je le dis un peu plus haut, c’est vrai que le début est un peu long à se mettre en place. J’étais un peu perdu le temps que j’assimile à la perfection toutes les informations que l’on nous transmet. Mais une fois que l’on a tout bien capté, c’est un pur bonheur! C’est vraiment une intrigue qui change de ce qu’on a l’habitude de suivre. Vraiment le côté militaire, stratégie et compagnie c’est un vrai plaisir à suivre. J’ai pris énormément de plaisir à me plonger dans cette histoire où les complots sont de mises! J’ai également beaucoup aimé le rythme du récit. Bien que le début soit un tantinet long, mais pas déplaisant pour un sou, le reste du roman est parfaitement bien rythmé. On est tenu en haleine jusqu’à la fin et plus on avance, plus le piège se referme et surtout plus l’intrigue monte en puissance. On a un sacré plot twist vers la fin et je dois dire que je n’ai strictement rien vu! Alors soit c’est vraiment bien caché soit je suis complètement aveugle parce que vraiment je n’ai rien mais alors rien vu venir! C’était surprenant et inattendu pour moi. On a de l’action, des rebondissements, des retournements de situation, en bref un récit parfaitement bien mené.

Concernant les personnages, on est servi! On a tout d’abord Sage et j’ai tant aimé son personnage. Elle est différente de ce que l’on attend d’une jeune fille dans ce monde. Elle n’en fait qu’à sa tête, quand elle veut quelque chose elle fera tout pour l’avoir, elle n’a pas sa langue dans sa poche et surtout si elle a quelque chose à dire elle le dira sans hésiter. C’est une très bonne espionne puisqu’elle arrive sans grande difficulté à jouer un rôle. C’est une vraie tête brûlée. Mais j’ai beaucoup aimé le courage dont elle fait preuve au fil du roman. Concernant le capitaine Quinn, au début je ne savais pas trop quoi penser de lui et au final j’ai eu un coup de coeur pour ce personnage. J’ai tellement aimé le découvrir et plus on avance dans le roman, plus je me suis attachée à lui. Il fait preuve d’une dévouement sans failles, il est vraiment l’opposé de Sage et pourtant par la force des choses, leurs destins vont s’entrecroiser et ça va mener à quelque chose de très intéressant. J’ai beaucoup aimé le duo qu’ils forment ces deux là même si c’était très très mal parti! J’ai également beaucoup aimé les autres personnages que l’on peut rencontrer, comme le jeune Charlie, petit frère du Capitaine. J’ai tellement aimé ce petit bonhomme il est si courageux pour son jeune âge. On aussi Casseck ou encore Gramwell.

Ce premier tome était vraiment une très très bonne lecture. On a un récit hyper bien rythmé avec une intrigue parfaitement bien ficelé. On a de l’action, des rebondissements, des retournements de situations , des personnages complexes mais très bien travaillés. Une intrigue palpitante qui nous tient en haleine pendant toute notre lecture. Il me tarde vraiment de pouvoir découvrir la suite de cette saga, je sens qu’on est loin d’avoir tout vu et je sens que l’on va encore vivre des aventures plus que palpitantes. Cette lecture m’a fait passer par un tas d’émotions et surtout la fin. Elle m’a tant brisé le coeur que j’ai pleuré un tas de larmes, j’ai vraiment eu mal au coeur de voir ça, je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler mais si vous l’avez lu je pense que vous savez de quoi je parle… En bref, c’est un premier tome passionnant que nous offre l’auteure!


Une réflexion sur “La couleur du mensonge, Tome 1 de Erin Beaty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s