Lululand Ultraviolet de Federico Saggio

Dans un futur proche où l’humanité a été contrainte de masquer un soleil devenu trop agressif derrière une épaisse masse nuageuse artificielle…

Un amnésique s’éveille dans une ruelle, pourchassé par des humains revenus au stade animal – et qui en veulent à sa viande. Bien vite, il réalise que ses souvenirs lui ont été volés, dans un monde où la mémoire est désormais le moyen de contrôle premier.

Si il y a bien un auteur que je suis plus que ravie d’avoir découvert, c’est bien Federico Saggio. Si vous ne connaissez pas, je ne peux que vous le conseiller mais genre vraiment. Vous verrez à quel point ses romans sont dingues. Et je n’exagère pas le moins du monde en disant ça. Si vous êtes fan de mythologie nordique je vous conseille de vous plonger dans la Saga de la dernière geste, vous allez vous régaler. Enfin bref, tout ça pour dire que je suis ravie d’avoir pu découvrir un autre de ses romans. D’ailleurs, je le remercie encore une fois pour cet envoi.

Je suis ravie d’avoir pu retrouver cette plume que j’aime tant. Vous voyez, il y a des auteurs qui deviennent très vite une valeur sûre à nos yeux. On sait que dès qu’on va lire un autre roman, quoi qu’il arrive on va adorer. Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé ce genre de sentiments. En tout cas, moi c’est vraiment le ressenti que j’ai. Avant même de me plonger dans cette lecture de Lululand Infrarouge, je savais que j’allais apprécier ma lecture avant même d’avoir commencée à lire la première page. Et mon instinct ne m’a pas trompé, il ne me trompe jamais. J’ai vraiment adoré cette lecture je l’ai dévoré en une paire d’heures. C’est clairement un roman qu’on a du mal à lâcher. Beaucoup de mal. Mais les romans comme ça ce sont clairement les meilleurs.

Dans ce premier tome, on découvre un homme complètement amnésique qui se réveille dans une ruelle. Il se trouve qu’autour de lui, il découvre que les humains sont retombés au au stade animal. Ces êtres humains ne veulent qu’une chose : sa viande. Il réalise très vite que ses souvenirs lui ont été enlevés. Il se retrouve dans un monde où la mémoire est désormais un moyen de contrôle premier. Et en plus de ça, on découvre un futur où l’humanité est contrainte de masquer le soleil devenu bien trop agressif derrière une épaisse masse nuageuse artificielle.

L’univers du roman est vraiment incroyable. J’ai adoré me plonger dans ce monde où les humains sont redevenus animal. Où le monde est plongé derrière une masse nuageuse artificielle mais qui semble en plus de ça toxique. Vraiment cet univers est vraiment complètement dingue. On découvre tout au fur et à mesure. Tout comme le personnage principal, on a des informations au fur et à mesure. Ce qui nous donne en quelque sorte l’impression d’être à ses côtés. C’est d’ailleurs cette impression que j’ai eu, comme si moi aussi je faisais parti intégrante de ce roman. Et j’aime tellement avoir cette impression lorsque je lis un roman. C’est tellement plaisant comme sensation. Et ça rend la lecture très immersive.

J’ai adoré le personnage principal, celui de Benedict. On ne sait pas grand chose sur lui étant donné qu’il est amnésique donc lui même ne sait pas grand chose de lui. Mais on découvre au fil des pages de plus en plus d’informations sur lui. Alors je dois avouer par contre que la fin je ne m’y attendais pas le moins du monde. Le retournement de situation le concernant m’a laissé vraiment sur le cul, je n’ai pas d’autres mots. Il me tarde de lire la suite et heureusement que je l’ai sous la main d’ailleurs et que je compte le lire d’ici très peu de temps. J’ai tellement hâte de voir vraiment qui il est, ceux qui l’ont lus savent de quoi je parle.

L’ambiance du roman ne nous laisse pas indifférent. On sent quand même une grosse tension qui plane tout le long du roman. C’est bourré de suspens et on fait défiler les pages à toute vitesse parce qu’on veut savoir ce qu’il va se passer. On veut savoir si il va retrouver sa mémoire, on veut en savoir plus sur cet étrange monde. C’est vraiment hyper addictif et sincèrement ça se lit à une vitesse folle. La plume de Federico est vraiment merveilleuse à lire et j’aime tellement la lire justement! C’est toujours écrit avec une justesse parfaite. C’est beau à lire malgré l’horreur de la situation parfois. L’univers est vraiment dingue et superbement bien travaillé. Il me tarde vraiment de découvrir la suite, je sens qu’elle va être palpitante!


Une réflexion sur “Lululand Ultraviolet de Federico Saggio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s