Les Sœurs Carmines, Tome 2 : Belle de gris de Ariel Holzl

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

» Il faut souffrir pour être belle. Ou faire souffrir les autres, c’est encore mieux. «

Après ma relecture du premier tome, je n’ai pas attendu très longtemps avant de me précipiter sur la suite. J’avais vraiment hâte de me plonger dedans et de découvrir un peu plus le personnage de Tristabelle. Sans surprise, ce fut une excellente lecture et j’ai adoré ce second tome. Je crois bien même que je l’ai préféré au premier. C’est le genre de lecture qui fait du bien par son côté déjanté et loufoque. Clairement cette saga est absolument merveilleuse, je ne peux que la conseiller. Les romans ne sont pas très longs, on est immergé dans un univers vraiment passionnant et on a des personnages haut en couleurs! Ici pas de place à l’ennui, du pur bonheur à lire!

Dans ce second tome, on retrouve notre chère Tristabelle qui a trois semaines devant elle avant le bal de la Reine. Elle a donc trois semaines pour trouver la robe, le masque, une nouvelle paire d’escarpins mais surtout un moyen d’entrer dans le palais! Parce que oui, Tristabelle n’a pas été invité mais ça ce n’est qu’un détail pour elle. Totu comme les voix dans cette tête et cette enchaînement de meurtres qui lui colle aux talons.. Elle est bien décidée à ne pas louper cette occasion en or, quitte à écumer les bas fonds de Grisaille, travailler dans une morgue ou même rejoindre un culte. Elle est même prête à demander de l’aide à sa petite soeur!

Retrouver la plume d’Ariel Holzl, clairement ça m’a fait si plaisir. C’est une plume que je trouve absolument merveilleuse. C’est fluide et addictif, on ne voit pas le temps passer une fois qu’on a notre nez dedans. Et c’est aussi très compliquée de poser le livre. On a qu’une envie, c’est celle de le dévorer sans jamais s’arrêter. L’auteur a ce petit truc en plus dans sa façon d’écrire, cet humour noir est terriblement satisfaisant. Je suis vraiment tomber sous le charme de cette saga mais surtout de sa plume. Clairement il faut que je lise ses autres romans parce que je suis vraiment très fan.

L’univers est un peu plus développé dans ce second tome. On en découvre encore un peu plus sur Grisaille. On découvre un peu les alentours de cette ville si particulière etc. C’est toujours aussi passionnant mais surtout fascinant. Je suis définitivement fan de cet univers sombre, l’ambiance qui y règne fait limite froid dans le dos. Personnellement je n’aimerais pas vivre à Grisaille mais il faut avouer que cette ville est vraiment plus que curieuse. Dans cette ville, on ne peut faire confiance qu’à soi même parce que tous les coups sont permis. L’ambiance m’a totalement transporté et il me tarde déjà d’y retourner.

Concernant le personnage de Tristabelle, mon dieu il y a tant à dire! Alors c’est sûr le moins que l’on puisse dire sur elle c’est qu’elle est spéciale. Le genre de personnage qu’on déteste un peu mais qu’on ne peut s’empêcher d’aimer. Déjà dans le premier tome elle m’avait beaucoup plu mais avoir un tome centrée sur elle même un vrai bonheur. Tristabelle est égocentrique et terriblement narcissique. Je crois bien que je n’ai jamais vu un personnage aussi narcissique que notre chère Tristabelle Carmine! Elle est sûre d’elle, terriblement sûre d’elle, terriblement narcissique aussi. Elle est déterminée et surtout prête à tout pour arriver à ses fins. Elle ne se laisse jamais démonter, elle trouve toujours une solution pour s’en sortir. Gare à vous si vous osez vous mettre à travers son chemin. Elle n’a aucun scrupules, elle a toujours un pic bien mordant à balancer. J’ai été surprise de découvrir qui elle est vraiment, je dois bien avouer que je ne m’attendais pas du tout à ça. La fin m’a fait un petit pincement au coeur, c’était inattendu de découvrir Tristabelle comme ça!

Contrairement au premier tome, ici la seule fois où on a accès au journal de Dolorine c’est dans le dernier chapitre. Même si j’adore Dolorine plus que tout, je pense que ce n’était pas nécéssaire d’avoir autant accès à son journal comme dans le premier tome. D’ailleurs, quand on y pense, Dolorine joue un rôle important dans le premier tome contrairement à ce second tome. Ça m’a tout de même fait très plaisir de la retrouver le peu qu’on la voit. Cette gamine est si géniale! Quel plaisir de retrouver Merry également. Un autre personnage fait son retour également, j’ai tant aimé retrouver Blaise! Je me doutais que ça allait finir comme ça pour lui, pour moi c’était même inévitable au final. Ça m’a vraiment fait plaisir!

Ce second tome m’a totalement conquise. Il me tardait de découvrir Tristabelle et je n’ai pas été déçue. Quel personnage, quelle personnalité! Elle m’a fait beaucoup rire avec ses répliques cinglantes tout le temps. Vraiment une très belle découverte, j’avais hâte d’en savoir plus sur elle et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue le moins du monde. L’univers, la plume de l’auteur, l’intrigue, les personnages, tout m’a plu ici. Je suis plus qu’impatiente de découvrir le tome de Dolorine, je sens que ça va être absolument merveilleux. Je suis un peu triste que ce soit le dernier, quand on aime autant un univers on a du mal à les quitter tout de même. Une merveilleuse saga à l’ambiance glaciale avec un univers complètement déjanté. J’ai hâte de voir la suite!


Une réflexion sur “Les Sœurs Carmines, Tome 2 : Belle de gris de Ariel Holzl

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s