Tu es belle Apolline de Marianne Stern

Bonjour à tous! J’espère que vous allez bien et que vous prenez soin de vous! De mon côté, mis à part la fatigue et les douleurs tout va bien. Enfin on fait avec comme on dit. Niveau lecture je suis plutôt contente de moi pour l’instant! Je me suis concentrée sur mes services presses pour le début du mois et j’ai pratiquement tout lu! Comme ça je peux me consacrer sur mes lectures persos tout le reste du mois! Et pour l’instant c’est un joli bilan qui se profile pour ce mois d’Avril!

Résumé

Les filles de ma classe rêvent de vivre dans une grande villa et de posséder un dressing rempli de robes de créateurs et d’escarpins vertigineux, de connaître les feux de la rampe, le succès, le Champagne et les paillettes. Ou plus modestement, de séduire Arnaud, le beau gosse de la classe. En ce qui me concerne, j’habite dans une demeure de luxe, ma mère mannequin nous l’a offerte. Quant à Arnaud, il a jeté sur moi son dévolu suite à un malheureux concours de circonstances. Et dans son sillage, la jalousie des pouffes ; tout ce qu’il manquait encore à ma petite vie parfaite. En apparence. Grattez un peu, et le rêve se change en cauchemar. Une guerre perpétuelle contre les calories. Ma silhouette fil-de-fer entretenue avec une obsession malsaine. Quant à ma mère, la célèbre Ornella Romanovska, elle juge plus important de se consacrer à ses défilés, shootings et soirées privées qu’à moi, sa fille. Sans oublier ce manque terrible qui m’habite quand je songe à mon père, un inconnu dont ma génitrice refuse de parler. Alors, si vous me dites tu es belle Apolline, j aurai du mal à vous croire.

Mon avis

Tout d’abord, je remercie les Editions du Chat noir pour ce service presse. Le premier issu de ce partenariat et j’en suis plus que ravie. C’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles Maison d’éditions que l’on ne connaît pas, des nouveaux romans, de nouveaux auteurs! Et pour ce premier service presse de cette maison d’édition c’est un joli petit coup de cœur que je vais vous présenter aujourd’hui!

Déjà, est ce qu’on en parle de cette merveilleuse couverture? Je la trouve absolument magnifique! Le choix des couleurs rend vraiment très bien. On dit qu’il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, mais il ne faut pas se mentir on le fait tous! Ou du moins on se fie beaucoup à la couverture. Si elle n’est pas vraiment jolie, c’est vrai qu’on a tendance à ne pas aller vers ce livre. Alors que si la couverture est splendide on s’y jette dessus! Et quand le résumé nous donne encore plus envie c’est fantastique! Et bien ici c’est la même chose! La couverture donne envie et le résumé d’autant plus!

Au début, je ne cache pas que j’avais un peu de mal avec le sujet principal du roman: l’anorexie. Enfin c’était surtout sur les scènes où Apolline se fait vomir. Pas que ça m’a dérangé mais ça m’a mise plus mal à l’aise en fait. Du moins sur le moment. Après ça ne me dérangeais vraiment pas. Et au contraire, je crois que c’est la première fois que je vois un roman qui traite de ce sujet. Et au final c’est un thème très fort et il est important d’en parler!

Il y a quelques petites choses qui m’ont tout de même dérangés malgré tout. Enfin surtout une chose qui m’a vraiment dérangé sur le roman. Attention SPOILER pour ceux qui ne l’ont pas lu passez votre chemin. Ça m’a beaucoup déplu de découvrir que Franck est le père d’Apolline mais ne dit rien sous prétexte qu’il a promis à sa mère qu’il ne dévoilera pas son identité auprès de sa fille. Donc il est spectateur de la descente aux enfers d’Apolline, la voit bourré, se droguer, se mutiler et j’en passe mais parce qu’il a promis il ne dit rien… Ça m’a beaucoup déplu et même un peu choqué. Pendant des années il est spectateur de ce désastre mais laisse faire juste parce qu’il a promis… Enfin je ne sais pas vous mais moi même si j’ai promise, j’assiste à ça et bien j’agis et puis c’est tout!

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Apolline, elle m’a énormément touché. Elle a une vie très compliqué, le manque d’un père se fait cruellement sentir chez elle, une mère complètement absente et qui, au final, ne se comporte pas du tout comme une mère. Elle se sent incomprise et franchement je l’ai trouvé extrêmement touchante et attachante. J’ai beaucoup aimé voir son développement au fil du roman. on la sent évoluer bien qu’au début elle m’énervait un peu je ne vous le cache pas. Son comportement, sa façon d’être, son côté rebelle etc, j’avais vraiment envie de lui donner des claques! Mais au final en avançant dans le roman, on comprend mieux pourquoi elle est comme ça. Le personnage d’Ornella m’a beaucoup agacé par contre. Elle ne tient vraiment pas son rôle de mère et c’est exaspérant je trouve!

Sinon j’ai adoré l’écriture de Marianne! Elle très fluide et très agréable à lire. Et c’est également très addictif! Ça se lit vraiment très facilement et ça se lit surtout extrêmement vite! Ça rend la lecture tellement plus passionnante. J’ai beaucoup aimé découvrir cette auteure que je connaissais vraiment pas jusque là! Ce fut une belle découverte et je n’hésiterais pas à jeter un coup d’œil à ses autres romans, ça c’est sûr!

A la fin de ma lecture, bien que le début fut un peu chaotique on va dire, mon avis a complètement changé et ce fut un joli petit coup de cœur. J’ai même été émue à la fin en voyant l’évolution d’Apolline, comme si c’était mon amie et que je vivais à ses côtés. Le roman traite d’un sujet très lourd et très dur mais un sujet important. Il faut en parler et je trouve ça rare qu’un roman en parle justement. Les scènes où elle se fait vomir ou s’auto-mutile peuvent être choquantes pour certaines personnes vu qu’elles sont tout de même assez décrites. En tout cas, c’est vraiment un roman avec un message plus que fort et qui, je trouve, est important à faire passer. Quoi qu’il vous arrive dans votre vie, tout finit par s’arranger, même si ça prend beaucoup de temps on finit toujours pas allez mieux,ne baissez jamais les bras!

Fiche technique

Auteur : Marianne Stern

Nombre de page : 214 pages

Editeur : Editions du Chat noir

Date de parution : 24 Février 2020


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s