Half Bad, Tome 1 : Traque blanche de Sally Green

Tout le monde l’ignore, mais notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le Mal. Au milieu, il y a Nathan. Nathan, dont le père est le plus puissant des sorciers noirs. Et dont la mère, grande sorcière blanche, est maintenant morte. Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait. À tel point que le Conseil des sorciers lui enlève de plus en plus de libertés. Pour finir par l’enfermer et le torturer. Nathan sait qu’il doit s’échapper avant ses 17 ans. Car, à 17 ans, tous les sorciers reçoivent leur don à travers une cérémonie. Et le seul à pouvoir pratiquer cette cérémonie est Marcus, son père. Nathan parvient à s’échapper, mais le plus dur reste à faire : retrouver son père. Comment faire quand tout le monde vous traque, et que vous ne pouvez avoir confiance en personne – pas même en votre famille ou en la fille que vous aimez ?

Je ne connaissais pas du tout cette saga mais grâce à mon amie Amanda maintenant je la connais! Elle m’en a parler pendant des soldes sur Gilbert Joseph. Ça m’a tellement intrigué que j’ai fini par acheter le premier tome. J’ai profité de mon challenge * jours * livrse pour l’intégrer dans ma PAL. Il m’intriguait vraiment énormément. La couverture, le résumé si vague.. Il fallait donc que je le lise assez rapidement.

Et bien tout ce que je peux vous dire c’est que je ressors mitigé de cette lecture. Même à l’heure actuelle, plusieurs jours après avoir fini ce roman, je ne sais pas trop encore ce que j’en pense vraiment. Je dirais que j’ai aimé sans aimer. Je dirais aussi que cette lecture m’a peut être laissé un peu indifférente. Je ne sais pas trop où me positionner après cette lecture. C’est un sentiment extrêmement étrange et c’est rare que ça m’arrive. C’est vraiment perturbant de ressentir ça, ne pas savoir si on a aimer où si en fait on n’a pas aimer..

Alors déjà au début, j’ai vraiment été très perturbé par le choix de narration.. C’est écris à la deuxième personne du singulier. J’ai vraiment trouver ce choix extrêmement étrange pour moi. J’avais vraiment du mal à rentrer dans l’histoire. J’ai même bien failli abandonné tant ça m’a perturbé! Finalement j’ai continué et j’ai bien fait parce qu’ensuite on repasse à un style de narration plus classique. Et heureusement parce que je vous jure qu’un roman écris à la deuxième personne c’est vraiment très perturbant. Malgré ça, l’écriture est plutôt fluide et ça se lit assez vite tout de même et ça reste agréable.

L’histoire, par contre m’a énormément plu! Un monde où les sorciers sont présents. Il y a les blancs et les noirs, en gros les gentils et les méchants en quelque sorte. Mais il y a aussi les semi codes, moitié blanc moitié noir, comme Nathan notre personnage principal. Vous l’aurez sans doute compris, mais les sorciers noirs sont limite à abattre et les semis codes ne valent pas mieux, ils sont surveillés.. Mais le cas de Nathan est bien plus particulier. Ce n’est pas un semi code comme les autres… Sa mère était une sorcière blanche, mais son père un sorcier noir, mais pas n’importe lequel. Son père, Marcus est le plus grand méchant noir actuel.. Il est donc bien plus surveillé que les autres. Bien qu’au début sa vie n’était pas si mauvaise, bien qu’il doive passer tout un tas d’évaluation pour juger si il sera considéré comme sorcier noir ou blanc, sa vie va basculer d’un coup lorsqu’il a 14 ans. Il va se retrouver enfermer dans une cage..

Bien que l’histoire m’a beaucoup plu, je l’ai trouvé assez fascinante d’une certaine manière. J’aime beaucoup tout ce qui traite de sorcellerie etc. Peu importe l’époque à laquelle l’intrigue se déroule, si ça traite de sorcellerie vous avez toute mon attention! Mais par contre, j’ai eu beaucoup beaucoup de mal avec le personnage de Nathan. J’ai eu de la peine pour lui au vue de la vie qu’il a eu, de ce qu’il a subi tout au long de sa jeune vie. Evidemment j’ai eu pitié de lui mais en même temps je l’ai détesté. J’ai eu tellement de mal avec lui. Je l’ai trouvé si détestable.Il m’a beaucoup énervé et pour tout vous dire il m’a même carrément gonflé avec ses réactions. Je n’ai vraiment pas su m’attacher à lui malgré qu’il me fasse de la peine. Par contre j’ai beaucoup aimé son frère, Arran. Quoi qu’il arrive il est toujours là pour son frère, j’ai beaucoup aimé ce personnage, il m’a beaucoup touché. J’ai beaucoup aimé également celui de Gabriel. J’espère qu’on le verra plus dans le deuxième tome!

Le problème de ce roman c’est que l’histoire est vraiment très prenante, il y a ce côté mystérieux et fascinant des sorciers. Ce côté si angoissant également, on veut savoir si Nathan va s’en sortir ou pas. C’est tout de même très addictif. Mais en même temps j’ai eu tellement de mal avec le personnage principal que ça a gâché un peu ma lecture. Il me gonflait tellement que je n’ai même pas compté le nombre de fois où il m’a fait lever les yeux au ciel..

Du coup, c’est une lecture en demi teinte pour moi. J’ai tout de même l’intention de lire la suite de cette saga parce que l’histoire m’a vraiment beaucoup plu. J’ai hâte de découvrir la suite de la quête de Nathan, voir si on découvrir un peu plus le personnage de Gabriel etc. Je vais essayer de faire abstraction de ma « haine » envers le protagoniste. Et puis on ne sait jamais peut être que par la suite il va m’exaspérer de moins en moins…


Une réflexion sur “Half Bad, Tome 1 : Traque blanche de Sally Green

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s