Scottish Rhapsody de Delinda Dane

Erynn Wallace avait depuis longtemps oublié que l’Écosse coulait dans ses veines. Grandir à Londres auprès d’une mère anglaise ne l’a sans doute pas aidée à cultiver ses racines…

Mais en retournant dans son village natal pour l’enterrement de son grand-père, elle ne pensait pas se sentir aussi dépaysée. Les gens, l’accent, les coutumes… elle a tout oublié. Et ce n’est pas Lachlan Cameron qui risque de la mettre à l’aise.

L’héritier du clan des Cameron semble même la traiter avec un dédain particulier. Il ne voit en elle qu’une opportuniste, venue rafler son héritage avant de repartir chez l’ennemi. Qu’importe à Erynn l’avis de cet inconnu, certes séduisant, mais parfaitement désagréable ?

Ce qui est certain c’est qu’il serait beaucoup plus facile de l’ignorer si, pour préserver le domaine de ses ancêtres, elle n’était pas contrainte de l’épouser…

Si ces derniers mois je me suis beaucoup éloignée de la romance, je dois avouer que je reprends beaucoup de plaisir à en lire. Alors je reste toute de même assez pointilleuse sur ce que je lis, j’ai des critères bien précis et une liste de choses que je ne supporte plus dans les romances. Mais si c’est bien écrit et surtout que ça ne parte pas dans le ridicule alors vous pouvez être sûre que ça passera avec moi. J’ai sûrement dû en lire beaucoup trop d’un coup ce qui fait que je n’en lisais plus ou je ne sais pas. Mais pendant un moment clairement je ne supportais plus ce genre. Je reprends goût à découvrir des romances, bien sûr quand l’histoire en elle même est intéressante.

Cette romance, j’avais très hâte de pouvoir la découvrir. Je remercie encore une fois les éditions Hugo ainsi que Babelio pour l’opportunité d’avoir pu découvrir ce roman. J’ai beaucoup aimé la couverture, je la trouve simple mais tellement belle! Et puis soyons honnête, les couvertures de romance avec des hommes torse nu ce n’est plus possible! JE trouve les couvertures de chez Hugo bien plus jolie maintenant. Il y a un vrai effort de fait et c’est vraiment appréciable. e n’est pas le sujet mais je tenais à le dire tout de même! Les couvertures avec des torses nus à tout va ne rend tellement pas hommage à l’histoire et c’est dommage. En tout cas ici elle donne vraiment envie de découvrir ce roman.

Quand j’ai vu le titre j’ai forcément deviné (il ne faut pas non plus être sorti de Saint Cyr pour faire le rapprochement), que ça allait se dérouler en Ecosse! Et oh quel plaisir! J’adore l’Ecosse, j’adore les histoires qui se déroulent là bas. Vraiment je suis hyper fan du décor et j’avais encore plus hâte de découvrir cette histoire. Le résumé a clairement fini de me convaincre. Un bon ennemi to lovers en prévision et ça c’est un de mes schémas de romance préféré. J’aime voir les personnages se haïr comme jamais et voir le lien se faire petit à petit. Et là on a un excellent ennemi to lovers que j’ai trouvé absolument parfait.

Je découvre la plume de Delinda avec ce roman. Je n’ai lu aucun de ses romans, chose que je compte bien remédier désormais. Et ce fut une merveilleuse découverte. J’ai adoré sa plume, si bien que j’ai dévoré ce roman en quelques heures. C’est typiquement le genre de plume que j’aime. C’est super fluide, c’est très addictif. Et d’ailleurs gros plus pour les chapitres courts. Je ne supporte pas les chapitres trop long et là avoir un tas de chapitres courts c’est juste parfait. Je trouve que les chapitres courts permettent d’avancer plus vite dans notre lecture. C’est peut être bête mais moi c’est clairement comme ça que je vois les choses. En tout cas, la plume de Delinda est vraiment très appréciable et je suis tombée sous le charme. Je compte bien découvrir ses autres romans pour pouvoir la retrouver parce que j’ai vraiment énormément aimé cette lecture.

Dans ce roman on va suivre le personnage de Erynn Wallace. Cette jeune femme vit à Londres et elle a surtout oublié depuis longtemps que l’Ecosse coulait dans ses veines. Elle a grandi à Londres avec sa mère anglaise ce qui ne l’a pas aidé à garder un pied dans ses racines. Alors qu’elle est sur le point de passer un entretien pour le job de ses rêves, elle doit partir en catastrophe dans son village natal écossais pour l’enterrement de son grand père. Elle est totalement dépaysé entre les gens, les coutumes, leur accent, elle débarque clairement dans l’inconnu. Et ce n’est pas Lachlan Cameron qui va l’aider à se mettre à l’aise.. Il la traite avec dédain et ne voit qu’en elle une femme vénale venu dépouiller la fortune familiale et ensuite repartir chez l’ennemi. Il serait bien plus facile pour elle de l’ignorer complètement si elle n’étais pas contrainte de l’épouser pour préserver le domaine de ses ancêtres…

J’ai vraiment beaucoup aimé cette romance pour plusieurs raisons. Le fait que ce soit un ennemi to lovers y est clairement pour quelque chose je l’avoue. Comme je le dis un peu plus haut, c’est mon schéma préféré dans la romance. J’adore voir les personnages se haïr à ce point et les voir ensuite baisser leurs gardes etc. Et le moins que l’on puisse dire ici c’est que les débuts sont vraiment compliqué entre les deux! Ce qui est également très plaisant dans un schéma comme celui ci c’est du coup la romance prend du temps à se mettre en place. Moi qui n’aime pas quand ça va trop vite ici c’était vraiment parfait. J’aime le slow burn et je ne supporte pas quand les personnages se mettent ensemble au bout de 3 pages. Ici c’est vraiment tout le contraire. On prend le temps de nous poser les bases de l’histoire, la relation entre les deux personnages etc. Et ça c’est vraiment très plaisant! Une des choses que j’ai beaucoup aimé également dans ce roman c’est le point de vue alterné! On a bien trop souvent uniquement le point de vue féminin. Avoir un point de vue alterné je trouve ça bien plus intéressant, on a les pensées des deux protagonistes et c’est tellement mais tellement mieux comme ça! J’ai adoré découvrir le point de vue de Lachlan!

D’ailleurs parlons des personnages! J’ai adoré Erynn! Elle n’a pas sa langue dans sa poche, dit toujours ce qu’elle pense et ne se laisse pas faire! J’ai vraiment beaucoup aimé son caractère, c’est une jeune femme lumineuse et je me suis beaucoup attachée à elle. Mais ce que j’ai le plus aimé avec elle c’est clairement sa relation avec Morag. Non mais sincèrement chaque réplique entre les deux c’est à mourir de rire! Ces deux là s’envoient des répliques cinglantes et ne peuvent clairement pas se voir. C’était vraiment hilarant. Je suis tombée sous le charme de Lachlan. Vraiment. Derrière ses airs de grosse brute se trouve un jeune homme brisé par ce qu’il lui ai arrivé. Il est tellement attachant et touchant derrière son caractère bourru comme pass possible! Il n’est pas facile à vivre et au début difficile à comprendre. Mais plus on avance et plus on comprend certaines choses chez lui. J’ai adoré le voir se débrider petit à petit, très doucement. Lachlan m’a vraiment fait beaucoup de peine, le voir se mettre autant de barrières dans sa vie m’a vraiment fendu le coeur. Surtout quand on voit pourquoi il est devenu comme ça. J’ai adoré la relation qu’il a avec sa petite nièce Bonnie. D’ailleurs j’ai tellement aimé ce petit bout beaucoup trop mignonne! Alors que les petites filles rêvent en général de devenir des princesses, elle, elle veut devenir un chevalier. Elle est adorable et tellement touchante. Tout comme sa mère Grace que j’ai adoré également. J’ai beaucoup aimé Misha le meilleur ami de Lachlan. C’est un jeune homme hypersensible et on voit clairement que ce mec est la gentillesse incarnée. J’ai eu du mal avec Glenn, le cousin de Lachlan, dès le début je ne le sentais pas, je n’en dirais pas plus mais ce n’est pas un personnage que j’ai vraiment aimé.

Je ressors de cette lecture entièrement conquise. J’ai absolument tout aimé dans ce roman. La plume de l’auteure est fluide et addictive, une vraie merveille à lire. Le décor du roman, le côté Ecosse, kilt, clans et compagnie j’adhère totalement! La romance est plaisante à lire et elle ne va pas trop vite. Les personnages sont très intéressants à découvrir et on s’attache très vite à eux.J’ai beaucoup aimé toutes ces références à Outlander, une de mes séries préférées. L’épilogue qui se déroule trois ans plus tard est un vrai bonheur à lire. J’aime beaucoup savoir ce qu’ils sont devenus des années plus tard. Et cet épilogue me plaît vraiment énormément. Si vous voulez aller faire un tour en Ecosse, ce roman est parfait pour vous!


Une réflexion sur “Scottish Rhapsody de Delinda Dane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s